OGLE-2005-BLG-390Lb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
OGLE-2005-BLG-390Lb
Vue d'artiste de OGLE-2005-BLG-390Lb
Vue d'artiste de OGLE-2005-BLG-390Lb
Nom
Planète
Type Super-Terre
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 2,6 +1,5−0,6  ua
Période (P) 10,4  a
Caractéristiques physiques
Masse 5,5 +5,5−2,7  MT
Température 53  K
Découverte
Découvreurs PLANET/RoboNet,
OGLE
MOA
Méthode Microlentille gravitationnelle
Date 2005
Informations supplémentaires

OGLE-2005-BLG-390Lb, surnommée Hoth en référence à la planète de Star Wars éponyme, est une exoplanète de type super-Terre découverte en 2005 par la méthode des microlentilles gravitationnelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa signature fut détectée le par des observations du télescope danois de 1,54 m de l'Observatoire européen austral (ESO) sur le site de La Silla, au Chili et composante du réseau de télescopes utilisé par la campagne d'observation par microlentille gravitationnelle PLANET/RoboNet. Les données du télescope de Perth de 0,6 m en Australie furent également utilisées. Cette campagne d'observations vérifie régulièrement des événements prometteurs mis en évidence par l'expérience OGLE polonaise ou le MOA nippo-néo-zélandais.

La découverte fut annoncée d'une part dans un communiqué de presse le et d'autre part dans un article rédigé par les membres de toutes les équipes d'astronomes, dans l'édition du 26 janvier de Nature. À la date de sa découverte, il s'agissait de la plus petite exoplanète connue et la troisième à être détectée par l'effet de la microlentille gravitationnelle.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

OGLE-2005-BLG-390Lb orbite en une dizaine d'années autour de OGLE-2005-BLG-390L, à la distance de 2,5 UA, ce qui, dans le Système solaire, la placerait entre Mars et Jupiter.

Cependant la température à sa surface est d'environ 53 K (-220 °C) du fait que son étoile est une naine rouge et qu'elle ne reçoit que le millième de la chaleur que le Soleil lui enverrait.

Sa masse est estimée à 5,5 fois celle de la Terre, ce qui la distingue des plus petites de nos planètes gazeuses, Uranus (15 masses terrestres) et Neptune (17). On peut en conclure qu'elle est très probablement solide, composée de glace et de roches. Il se pourrait donc qu'elle soit une planète glacée, analogue gelé des planètes océans.

Il s'agit de la première exoplanète qui à la fois ne soit pas une géante gazeuse et n'orbite pas très près de son étoile (la planète la plus petite précédemment connue, Gliese 876 d, orbitait en seulement trois jours).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]