Nymphale du pourpier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hypolimnas misippus

Hypolimnas misippus femelle, Inde
autre femelle
Hypolimnas misippus mâle, Java

Le Diadème ou Nymphale du pourpier, Hypolimnas misippus, est une espèce d'insectes lépidoptères de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Hypolimnas.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Hypolimnas misippus (Linné, 1764)

Autre combinaison : Papilio misippus Linné, 1764[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Diadème se nomme en anglais Diadem ou Danaid Eggfly.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un grand papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le mâle a un dessus bleu-noir avec une grosse tache blanche sur chaque aile alors que celui de la femelle est variable, souvent orange bordé de noir[2]. Ce polymorphisme est parallèle à celui de Danaus chrysippus avec lequel l'espèce est souvent considérée comme exemple du mimétisme batésien, bien qu'on ait montré qu'elle pouvait être toxique pour certains prédateurs. En fait, on sait maintenant que les formes femelles ne cohabitent pas avec les prétendus modèles ; il n'y a ni corrélation géographique ni écologique. Ce cas classique de mimétisme est rejeté et pourtant toujours répété par habitude[3].

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont grégaires[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Espèces ressemblantes[modifier | modifier le code]

La femelle d' Hypolimnas misippus est très semblable à Danaus chrysippus. Cethosia sp., Pseudacraea poggei...

Hypolimnas bolina et Hypolimnas misippus peuvent être confondus.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol[modifier | modifier le code]

Il est multivoltin. Toutes les colonies rencontrées au nord des tropiques viendraient depuis les régions tropicales car c'est un puissant voyageur.

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes-hôtes sont nombreuses, essentiellement le Pourpier : Malvaceae, Portulacaceae (Portulaca oleracea, Portulaca okracea), Abutilon, Hibiscus, Plantago asiatica et Plantago major, Ficus, Convolvulaceae[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est résident en Afrique, en Arabie saoudite, en Asie tropicale (Inde et Ceylan), en Australie et en Nouvelle-Calédonie, en Amérique du Sud et Centrale. En Égypte, au Liban, en Turquie il se rencontre sans doute comme migrateur[1]. On le trouve également comme résident à l'île de La Réunion.

Il aurait été introduit récemment en Amérique du Sud lors de la traite des esclaves. Dans les îes des Antilles il ne serait pas résident, uniquement envahisseur[4]

Biotope[modifier | modifier le code]

Il est ubiquiste.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Ce papillon figure sur plusieurs émissions philatéliques :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c funet
  2. a et b Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-01649-7
  3. J., 1987 – Systèmes mimétiques centrés sur Danaus chrysippus et quelques réflexions sur le pseudomimétisme. In "Table ronde internationale sur les aspects actuels du Mimétisme". Bulletin de la Société zoologique de France, 111 (3-4) : 227-52
  4. document de l'INRA

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Paris, 1999-2009 ISBN 978-2-603-01649-7