Nylstroom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nylstroom (Modimolle)
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Limpopo
District Waterberg
Municipalité Modimolle
Démographie
Population 20 556 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 24° 42′ S 28° 24′ E / -24.7, 28.424° 42′ Sud 28° 24′ Est / -24.7, 28.4  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Nylstroom (Modimolle)

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Nylstroom (Modimolle)

Nylstroom (également appelé Modimolle depuis 2002) est une ville d'Afrique du Sud située dans le nord du Transvaal dans l'actuelle province de Limpopo à 135 km au nord de Pretoria.

Historique[modifier | modifier le code]

Situé sur le plateau de Waterberg, Nylstroom fut fondée en 1866 au bord de la rivière Mogalakwena, baptisé alors « Nyl » par un groupe de Voortrekkers, les « Jerusalem Travellers », menés par Adam Enslin et qui croyaient avoir trouvé la source du fleuve égyptien Nil. Le premier établissement qui avait concrètement été érigé était une ferme appartenant à un commerçant britannique, Ernst Olferman Collins (mort en 1868) qui devint le premier résident officiel de Nysltroom.

La petite localité de la république sud-africaine du Transvaal se développe à partir de 1889 et en 1898, elle est reliée par le chemin de fer à Pretoria. Durant la seconde guerre des Boers (1899-1902), les britanniques y construisent un camp de concentration pour y interner les civils boers. Quelque 544 femmes et enfants boers y trouveront la mort.

La ville ne se dota d'un hôtel de ville qu'en 1931 à l'initiative de Ludwig Field, un résident d'origine norvégienne.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement effectué en 2001, bien que contesté en raison d'une sous-estimation de la population du centre-ville, la municipalité locale de Modimolle (qui inclut Nylstroom, Vaalwater, Alma et les townships voisins) compte 72 782 habitants dont 85,98 % de noirs et 13,50 % de blancs. La ville elle-même compterait plus de 20 000 habitants (2010).

La municipalité du district de Waterberg dans laquelle se situe la municipalité locale de Modimolle compte 620 mille habitants (recensement de 2001).

Politique et administration locale[modifier | modifier le code]

Panneaux de signalisation pour Vaalwater et Modimolle

Du temps de la domination blanche en Afrique du Sud, Nylstroom était l'archétype de la ville afrikaner et conservatrice. Elle fut un fief des partisans de l'apartheid.

Depuis les élections municipales de 1995 et 2000, la nouvelle démarcation de la circonscription englobant la ville et les toswnships voisins a donné la majorité politique au Congrès national africain (ANC). En 2000, la municipalité de Nylstroom devient la municipalité de Modimolle ("place des esprits").

En 2002, en application de la politique provinciale visant à faire disparaître tous les noms à consonance afrikaans, les autorités municipales dirigées par M. Tsietsi Mohapi font rebaptiser administrativement la ville centre du nouveau nom municipal de Modimolle en référence à une colline (Kranskop) située tout près en forme de pyramide.

En janvier 2005, les autorités font rebaptiser plusieurs importantes artères de la ville blanche pour en extirper son histoire afrikaner. Ces changements ont été très critiqués par la communauté blanche encore très conservatrice et plus particulièrement par les militants locaux du Front de la liberté (Freedom Front Plus), parti de la droite afrikaner, localement très représentatif de la communauté blanche.

Lors des élections municipales du 1er mars 2006, l'ANC a remporté 12 sièges de conseillers municipaux contre 2 à l'Alliance démocratique et 2 au Front de la Liberté.

Toponymie locale[modifier | modifier le code]

Anciens noms de rue avant 2005 Nouveaux noms
Church Street Albert Luthuli street
Tamsen Street Chris Hani street
Collins Street Elias Motsoaledi Street
Paul Kruger Street Ahmed Kathadra Street
Hospital street Steve Tshwete Street
Voortrekker street Thabo Mbeki street
Pretorius street Barney Molokoane street
Potgieter Drive Nelson Mandela Drive
Hertzog Street Joe Slovo street
River street Limpopo street
President street Peter Mokaba Street
Leyds Street Alfred Nzo street
Municipal library Ruth First Memorial Library.
Hotel de ville Oliver Tambo Memorial Hall

Personnalités locales[modifier | modifier le code]

Le savant et poète renommé Eugène Marais habitait aux environs de Nylstroom dans les années 1920. Ici il observa les activités des babouins et des termites. Ses théories de la vie des termites, publiées originalement dans la magazine Afrikaans Huisgenoot, ont été copiées plus tard par l'écrivain belge Maurice Maeterlinck.

L'architecte Gerard Moerdijk, auteur du Voortrekker Monument à Pretoria est également un enfants du pays.

Nysltroom fut aussi le fief politique de l'ancien premier ministre JG Strijdom et de Andries Treurnicht, ancien ministre et chef du parti conservateur d'Afrique du Sud.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'intérêt touristique de Nylstroom est limité. La ville, dont les rues sont bordées de jacarandas, est certes très proprette mais aussi très austère.

  • le Phagameng Museum relate l'histoire de la ville et de son plus célèbre résident, JG Strijdom, qui habita cette maison pendant plus de 20 ans. On peut y voir notamment sa statue sculptée par Danie de Jager.
  • les visiteurs peuvent aussi admirer la vieille église réformée (Old Reformed Church) datant de 1889 et celle construite en 1929 par Gerard Moerdijk sur Calvin Street (1929)
  • la Bakkers’ Pharmacy (1910)
  • le camp de concentration et le cimetière (Van Riebeeck Street) :
  • l'obélisque rouge dressé devant l'hôtel de ville (1931) rend hommage aux 544 femmes et enfants morts dans le camp de concentration de Nylstroom.
  • La ville est parsemée de diverses statues rendant hommages aux personnalités de la ville tels que JG Strijdom, Eugene Marais, le General CF Beyers et le poète JG du Toit.
  • la vieille locomotive « Nylstromer », construite en 1865 et retirée du service en 1949. Elle fut la première locomotive à avoir fait en 1898 le trajet entre Pretoria et Pietersburg.
  • l'église réformée hollandaise de style gothique (1899), emblème de la ville
  • la colline naturelle de Kranskop (1365m d'altitude)

Nysltroom est aussi le point de départ pour les excursions sur le plateau et les montagnes de Waterberg. Elle est également connue pour sa production d'arachides, de vins de tables et son festival du raisin du mois de janvier.

Liens externes[modifier | modifier le code]