Nyctereutes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nyctereutes est un genre de carnivores caniformes de la famille des Canidae. Il ne comprend qu'une seule espèce actuelle : le Chien viverrin (Nyctereutes procyonoides)[1].

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Planisphère de couleur grise représentant la présence du Chien viverrin dans le monde (Asie de l'Est en bleu et Europe de l'Est en rouge).
Carte de l'aire de répartition du Chien viverrin :
  •      zones d'origines ;
  •      zones d'introductions ;
  •      zones où il est inexistant.

Le Chien viverrin est originaire de l'Asie de l'Est (Japon compris). Élevé pour sa fourrure, des spécimens importés à cet usage se sont échappés et ont formé par la suite des populations en Europe de l'Est, qui depuis colonisent l'ouest, à tel point que ce carnivore est devenu une espèce invasive[2]. Les espèces fossiles ont été toute découvertes en Afro-Eurasie[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Ce genre a été décrit pour la première fois en 1838 par le zoologiste néerlandais Coenraad Jacob Temminck (1778-1858)[1].

La seule espèce actuelle du genre étant le Chien viverrin, Nyctereutes est traditionnellement considéré comme étant un genre monospécifique, mais il comprend aussi des espèces fossiles[3].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Fossile dans un musée du crâne de Nyctereutes megamastoides.
Fossile du crâne de Nyctereutes megamastoides au musée paléontologique de Zurich, en Allemagne.

L'espèce actuelle selon Catalogue of Life (11 janvier 2014)[4], ITIS (11 janvier 2014)[5], Mammal Species of the World (11 janvier 2014)[6] et NCBI (11 janvier 2014)[7] est :


Les espèces actuelles et éteintes selon Fossilworks Paleobiology Database (11 janvier 2014)[8] sont :


Auxquelles sont parfois ajoutées :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Protologue[modifier | modifier le code]

  • (nl) Coenraad Jacob Temminck, « Tijdschrift voor Natuurlijke Geschiedenis en Physiologie », Te Leiden, bij S. en J. Luchtmans, vol. 5,‎ 1838, p. 285 (lire en ligne).

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]