Nyang’oma Kogelo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nyang'oma-Kogelo
Administration
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Comté Siaya
District Alego
Circonscription électorale South Alego
Conseillé municipal[1] Monsieur Julius Okeyo Omedo
Indicatif téléphonique 00 254 57
Démographie
Population 4 000 hab.
Géographie
Coordonnées 0° 00′ 40″ S 34° 20′ 44″ E / -0.011111, 34.3455560° 00′ 40″ Sud 34° 20′ 44″ Est / -0.011111, 34.345556  
Altitude 1 288 m
Divers
Site(s) touristique(s) maison de Sarah Obama
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kenya

Voir sur la carte Kenya administrative
City locator 14.svg
Nyang'oma-Kogelo

Géolocalisation sur la carte : golfe de Winam

Voir sur la carte Winam administrative
City locator 14.svg
Nyang'oma-Kogelo
Liens
Site web http://www.kogelo.co.ke/

Nyang'oma-Kogelo est un village du Kenya situé, près de l'équateur, 60 kilomètres à l'ouest de Kisumu dans le comté de Siaya et plus précisément dans le district d'Alego et dans la circonscription électorale d'Alego sud (« South Alego »). Il est peuplé d'environ 4 000 habitants, essentiellement, de la tribu des Luo.

Renommée[modifier | modifier le code]

Le village est le berceau de la famille paternelle de Barack Obama Jr., le 44e président des États-Unis.

C'est là que son père Barack Obama Sr. a grandi, élevé par Sarah Onyango, la 3e épouse de son grand-père. C'est également là que son père est enterré, dans la propriété familiale selon l'usage des Luo. Ces derniers appellent affectueusement Sarah Onyango Obama « dani Sarah » (« grand-mère Sarah »), tandis que le monde anglophone l'appelle « Mama Sarah »[2]

En 2009, le gouvernement kényan a inscrit le village comme « site du patrimoine national »[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, le climat de Nyang'oma-Kogelo est de type Aw.

  • Températures : les moyennes les plus basses se situent entre 17 et 19 °C et les plus élevées entre 27 et 29 °C. Les minimums nocturnes enregistrés surviennent en août et septembre avec de températures de l'ordre de 12 °C. Les maximums diurnes peuvent monter jusqu'à 37 °C entre décembre et avril.
  • Pluviométrie : la saison des pluies est située entre mars et mai avec un maximum de précipitation mensuelle d'environ 200 mm en avril. Une petite saison pluvieuse survient en novembre et décembre avec une moyenne de 100 mm et un maximum de 140 mm. Cette mini saison pluvieuse est suivie, en janvier, du mois le plus sec avec des précipitations moyennes de 48 mm et maximales de 79 mm.

Notes et références[4],[5]

Transport[modifier | modifier le code]

Nyang'oma-Kogelo est uniquement desservi par :

  • La piste C28
    • partiellement empierrée en provenance du village de Ng’iya au nord[6],[7] ;
    • en terre battue en provenance du village de Ndori-Ramba au sud et en prenant compte, alors, du passage de la rivière Yala sur un pont précaire datant de 1930 ;
  • Il sera aisé de « marchander » le prix d'un déplacement, à partir de Kisumu ou de Siaya, avec le propriétaire d'une voiture tout en prenant soin de vérifier l'état du véhicule avant le voyage ;
  • Trouver un pikipiki (cyclomoteur-taxi) au départ de Siaya n'offre aucune difficulté ;
  • La location d'un véhicule, avec ou sans chauffeur, devra se faire au départ de Kisumu.

Structure urbaine[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Deux types de constructions se partagent le paysage :

  • L'habitat ancien du type ber gi dala (en luo, littéralement « c'est bon pour le domicile familial », autrement dit, « home sweet home ») sur base d'une ossature à bois courts close de boue séchée et couvert d'un toit de chaume est bien représenté[8].
  • Les maisons plus récentes sont construites aussi à partir d'une ossature en bois close de boue séchée ou parfois érigées en blocs de béton ou en briques, avec un toit en tôle ondulée.

Commodités[modifier | modifier le code]

Le village ne comporte ni système d'approvisionnement en eau potable publique ni système collectif d'évacuation des eaux usées. L'eau de consommation est puisée soit dans des réservoirs individuels d'eau de pluie protégés contre les moustiques et autres insectes soit dans la rivière Yala située à 2,5 km. Les sanitaires sont constitués d'une latrine à fosse simple séparée du bâtiment principal, les eaux usées sont versées à même le sol tandis que les déchets solides sont, soit vidés en puits d'enfouissement, soit incinérées.

L'électricité a été installée en hâte par la Kenya Power and Lighting Company en novembre 2008[9]

Établissements éducatifs et hospitaliers[modifier | modifier le code]

  • Une école d'enseignement primaire, la Senator Obama Primary School.
  • Une école d'enseignement secondaire, la Senator Obama Secondary School.

Les terrains sur lesquels sont bâties ces écoles avaient été offert par Barack Obama Sr.

  • La construction d'un ensemble comprenant une bibliothèque et un centre culturel qui aura pour nom Dero Kogelo (« grenier de Kogelo » en luo) est en projet[10] ainsi que la construction d'un musée[11],[12]
  • Un centre médico-social sans gros moyens, le Kogelo Dispensary.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'Église adventiste du septième jour rend ses offices religieux dans une chapelle et tente, sans succès jusqu'à présent, de convertir Sarah Onyango Obama qui est de confession musulmane[13],[14].

Le mouvement animiste Legio Maria est fort présent dans la région.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Un poste de police a été construit en novembre 2008.

Activités[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Il existe un petit centre commercial avec quelques commerces de proximité dont une taverne servant aussi des plats régionaux.

Cependant, si l'afflux de touristes, depuis l'élection de Barack Obama Jr., perdure, le centre de la petite agglomération devrait rapidement se transformer. D'autant plus que de nombreux investisseurs (Kényans et étrangers) se pressent pour acheter des terrains aussi proches que possible du village, mais sans réelle certitude sur la destination finale de l'achat et avec pour conséquence de réduire les emplacements de culture et de pâture.

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Horticulture : Principalement la banane, la patate douce, la tomate, l'oignon et le tournesol.
  • Culture maraichère : Beaucoup d'habitants du village et des environs cultivent leur propre terrain, principalement pour leur consommation personnelle. Les cultures prédominantes sont le maïs blanc pour la confection de l'ugali; le chou blanc ou le chou frisé et la tomate.
  • Élevage : Nombre d'habitants possèdent quelques vaches et des poules. Une partie de leur production laitière est transportée vers les petites laiteries artisanales mais la production est largement en déficit par rapport à la demande locale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration :

  • Conseiller municipal : Monsieur Julius Okeyo Omedo depuis 2008 - parti : ODM
  • Chef de sous-district : Monsieur James Ojwang' Obalo depuis 2008[15]

Politique :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Administrativement,Nyang'oma-Kogelo fait partie de Siaya, le maire de Siaya est donc aussi le maire de Nyang'oma-Kogelo, le village est représenté par son conseillé municipal.
  2. (en) Travis Kavulla, « Kenya Goes Wild for Obama », FoxNews.com : photo de la maison de Sarah Onyango.
  3. (en) Peter Atsiaya, « Kogelo village listed as Government heritage site », The Standard, 25 février 2009.
  4. BBC - Average conditions for Kisumu - année 2006 [(en) lire en ligne]
  5. Organisation Météorologique Mondiale - Prévision pour Kisumu - 16 décembre 2008 [(fr) lire en ligne]
  6. (en) Cosmas Butuny, « And now... let there be light in Kogelo », Daily Nation, 22 novembre 2008.
  7. (en) « Strange revearsal in Kogelo », The East African, 23 janvier 2009.
  8. (en) « Luo Visual History », Pitt Rivers Museum : des photos sur l'habitat traditionnel et la technique de construction.
  9. (en) Daniel Otieno et Walter Menya, « Sleepy Kogelo village transformed overnight », Daily Nation, 6 novembre 2008.
  10. (en) Anthony Njagi, « Kogelo awakes to new dawn », Daily Nation, 24 janvier 2009 : le projet du Dero Kogelo.
  11. (en) Mangoa Mosota, « Sh5m set aside for Kogelo museum », The Standard, 23 novembre 2008 : projet de musée.
  12. (fr) APAnews, « Construction en vue d'un musée dans le village des ancêtres d'Obama », Jeune Afrique, 9 février 2009.
  13. (en) Daniel Otieno, « Christians lose the battle for Sarah Obama's soul », Daily Nation, 18 avril 2009  : la conversion ratée de Sarah Obama.
  14. (fr) AFP, « On a voulu convertir la grand-mère de Barack Obama », Jeune Afrique, 20 avril 2009.
  15. (en) Patrick Mayoyo, « Kogelo big attraction for land buyers and business owners », Daily Nation, 17 novembre 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]