Numération japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

La numération japonaise est calquée sur le modèle chinois. Les sinogrammes sont d'ailleurs restés identiques dans l'écriture kanji. Le tableau ci-dessous présente les différentes façons d'écrire les nombres en japonais.

Kanji Kana Rōmaji Valeur
/ れい/ゼロ rei/zero 0
いち ichi 1
ni 2
さん san 3
よん/し yon/shi 4
go 5
ろく roku 6
なな/しち nana/shichi 7
はち hachi 8
きゅう/く kyū/ku 9
じゅう 10
ひゃく hyaku 100
せん sen 1000
まん man 10 000

(Pour le chiffre 4, (shi) est moins utilisé parce qu'il se prononce de la même façon que la mort ().)

Une fois que l'on connaît ce tableau, il suffit de mettre les kanji côte à côte pour construire les nombres. Une différence réside néanmoins dans le fait que l'on regroupe les chiffres par quatre et non par trois.

Exemples :

  • 15 (十五, jūgo?) ;
  • 137 (百三十七, hyaku sanjū nana?) ;
  • 1975 (千九百七十五, sen kyūhyaku nanajū go?) ;
  • 150 000 (十五万, jūgo man?), littéralement « quinze dix-mille », et non 百五十千, littéralement « cent-cinquante mille ».

En japonais, le mot zéro n'est jamais utilisé pour un entier supérieur à 0, et ce, au contraire du chinois qui demande l'utilisation de partout où il y a un groupe de zéros, par exemple 三百零二 pour 302. De même, le mot un n'apparait jamais devant la dizaine, la centaine ou le millier ; si 11 s'écrit 十一 en japonais comme en chinois, 111 s'écrit 百十一 en japonais (au lieu de 一百一十一 en chinois), et 1111 s'écrit 千百十一 en japonais (au lieu de 一千一百一十一). (C'est en fait l'ancien usage chinois qui s'est conservé en japonais.)

Aujourd'hui, les chiffres arabes sont largement utilisés en langue japonaise. Les kanji sont à comparer avec l'écriture en lettres dans les langues fondées sur un alphabet. Contrairement à la façon de lire les nombres (« dix myriades » pour 100 000), les nombres sont écrits comme en anglais, les chiffres étant regroupés par groupes de trois séparés par des virgules.

Écriture décimale positionnelle[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui il est commun d'utiliser les caractères de 0 à 9 comme dix chiffres de l'écriture décimale positionnelle. Cet usage est aussi commun dans la numération chinoise, même si l'on lit les numéraux différemment dans les deux langues.

Nombre Positionnel Japonais Chinois
28 二八 nijūhatchi (二十八?) 二十八, èrshibā
208 二〇八 nihyakuhatchi (二百八?) 二百〇八, èrbǎilíngbā
280 二八〇 nihyakuhatchijū (二百八十?) 二百八十, èrbǎibāshí

二百八, èrbǎibā

2008 二〇〇八 nisenhatchi (二千八?) 两千〇八, liǎngqiānlíngbā
2080 二〇八〇 nisenhatchijū (二千八十?) 两千〇八十, liǎngqiānlíngbāshí
2800 二八〇〇 nisenhappyaku (二千八百?) 两千八百, liǎngqiānbābǎi

两千八, liǎngqiānbā

Puissances de 10[modifier | modifier le code]

Grands nombres[modifier | modifier le code]

Les très grands nombres sont créés en groupant les chiffres par quatre (tous les 10 000) plutôt que par trois (tous les 1000) comme c'est le cas dans les pays occidentaux :

Kanji Hiragana Rōmaji Valeur
いち ichi 100
まん man 104
おく oku 108
ちょう chō 1012
けい, きょう kei, kyō 1016
がい gai 1020
𥝱[1],[2] ([3]) じょ (ja) (し) jo (shi) 1024
じょう 1028
こう 1032
かん kan 1036
せい sei 1040
さい sai 1044
ごく goku 1048
恒河沙 ごうがしゃ gōgasha 1052
阿僧祇 あそうぎ asōgi 1056
那由他 なゆた nayuta 1060
不可思議 ふかしぎ fukashigi 1064
無量大数 むりょうたいすう muryōtaisū 1068

Exemples (la séparation par groupes de quatre chiffres est donnée pour plus de clarté) :

  • 1 0000 (一万, ichiman?)
  • 983 6703 (九百八十三万六千七百三, kyūhyaku hachijū sanman rokusen nanahyaku san?)
  • 20 3652 1801 (二十億三千六百五十二万千八百一, nijū oku sanzen roppyaku gojū niman sen happyaku ichi?)

Dans l'utilisation moderne, les chiffres indo-arabes sont écrits comme en anglais et sont séparés par des virgules tous les trois chiffres, mais tout en utilisant pour leur énonciation la division de quatre chiffres japonais.

Fractions décimales[modifier | modifier le code]

Le japonais possède aussi des chiffres pour les fractions décimales. Ils ne sont généralement plus utilisés, sauf pour noter une promotion ou des résultats sportifs.

Pour représenter un taux ou une promotion, les mots suivants sont utilisés :

Kanji Hiragana Rōmaji Valeur
わり wari 10-1
bu 10-2
りん rin 10-3
もう 10-4
shi 10-5

Par exemple :

  • « 15 % de moins » ( 一割五分引き, ichiwari gobu biki?)

Dans leur utilisation moderne, les nombres décimaux sont écrits avec le système arabe et sont lus comme des chiffres successifs.

Caractères légaux[modifier | modifier le code]

Enfin, les Japonais possèdent un jeu séparé de kanji pour les chiffres des documents légaux, afin de prévenir l'ajout d'un trait ou deux, remplaçant par exemple 2 par 3. Ce sont :

Légal Commun Valeur
Moderne Ancien
- 0
1
, 2
3
- 4
() 5
- 6
- , 7
- 8
- 9
10
- 廿 二十 20
- , 100
- , 1 000
() 10 000

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sa graphie est formée de la contraction en un seul kanji de 禾予, voir caractère 25771 de cette table de caractères Unicode.
  2. Le caractère 𥝱 étant souvent absent des polices de caractère, le caractère , à la graphie proche (ayant pour clé au lieu de , le reste du kanji étant identique) mais signifiant « navette (tissage) », est parfois utilisé en remplacement dans les documents informatiques. Il s’agit d’une sorte de « faute d’orthographe volontaire », valable uniquement à l’écrit et exclusivement pour un document informatique, la prononciation à utiliser en lisant un tel document restant celle de 𥝱 (à savoir « jo »). Cet usage, apparu avec l’informatique, reste très rare.
  3. Il s’agit du sinogramme à l’origine du kanji 𥝱, utilisé parfois, à l’écrit comme à l’oral, en remplacement de ce dernier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :