Numération Suzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La numération Suzhou (chinois simplifié : 苏州码子 ; chinois traditionnel : 蘇州碼子 ; pinyin : Sūzhōu mǎzǐ ; Wade : Su¹chou¹ ma³zi³) ou huama (chinois simplifié : 花码 ; chinois traditionnel : 花碼 ; pinyin : huāmǎ ; Wade : hua¹ma³) est un système numérique utilisé en Chine avant l’introduction des chiffres arabes.

Chiffres Suzhou

Histoire[modifier | modifier le code]

La numération Suzhou est la seule ayant survécu entre les évolutions de l’ancienne notation chinoise du type positionnelle « à bâtons », et descend de celle alors en usage sous la dynastie Song.

Les nombres Suzhou trouvaient leur usage principal dans le domaine commercial, étant utilisés, par exemple, pour la rédaction de registres commerciaux. Dans les documents formels, au contraire, on utilisait, comme aujourd’hui, la numération chinoise traditionnelle, qui présente les analogies les plus fortes avec le système européen. Les nombres Suzhou sont restés dans l’usage populaire dans certains marchés chinois, comme celui de Hong Kong, d’où ils ont commencé à disparaître pendant les années 1990, en finissant progressivement par être remplacés par les chiffres arabes. Aujourd’hui on peut seulement les voir dans les marchés de place, sur les pancartes de prix écrites à la main.

Symboles[modifier | modifier le code]

Dans le système numérique Suzhou, les chiffres sont représentés par des symboles spéciaux, différents des caractères chinois traditionnels.

Chiffres du système Suzhou
Chiffre Suzhou Idéogrammes chinois standard
Caractère Unicode Caractère Unicode
0 U+3007 U+3007
1 U+3021 U+4E00
2 U+3022 U+4E8C
3 U+3023 U+4E09
4 U+3024  
5 U+3025
6 U+3026
7 U+3027
8 U+3028
9 U+3029

Les nombres un, deux et trois sont tous représentés par de petites barres verticales. Cela peut créer des ambiguïtés quand ils se trouvent dans de positions continues, donc on préfère dans plusieurs cas utiliser les caractères idéographiques chinois standard. En général, le premier caractère d’une séquence est représenté par le symbole Suzhou, les suivants dans le système alternatif. Par exemple, pour écrire 21 on utilise « 〢一 » en remplacement de « 〢〡 », qu’on peut confondre avec 3 « () ».

Notation[modifier | modifier le code]

La notation est du type positionnelle, avec les signes subdivisés sur deux lignes pour indiquer la valeur numérique, l’ordre de grandeur et l’unité de mesure. Les chiffres sont toujours écrits horizontalement de gauche à droite.

La première ligne contient une valeur numérique, dans cet exemple « 〤〇〢二 » pour « 4 022 ». La deuxième ligne est formée par des caractères chinois qui indiquent l’ordre de grandeur du première chiffre, «  » (10), qui permet de fixer aussi la position de l’éventuelle virgule décimale, et l’unité de mesure, «  » (yuan). Tout ensemble, on peut donc lire « 40,22 yuan ». Les possibles caractères utilisés pour l’ordre de grandeur comprennent :

  • qiān () par mille ;
  • bái () par cent ;
  • shí () par dix.

Faute d'indications, on doit sous-entendre « un ».

D’autres possibles caractères pour les unités de mesure comprennent :

  • yuán () unité monétaire (yuan, dollar, …)
  • máo () ou () dixièmes
  • lǐ () li (mille chinois), équivalent à 500 mètres.

Ces deux caractères sont habituellement alignés avec le centre de la première ligne. Le zéro est représenté par le caractère 〇, mais son indication n’est pas indispensable dans le cas de zéros initiaux et finals. C'est très semblable à la notation scientifique moderne à virgule flottante, dans laquelle les chiffres significatifs sont représentés par une valeur dite mantisse, dont l’ordre de grandeur est défini par l’exposant.

Dénomination incorrecte « Hangzhou »[modifier | modifier le code]

Dans le standard Unicode, ces caractères ont été erronément définis chiffres dans le style Hangzhou. Avec le standard 5.0, un erratum a été diffusé, où on reconnaissait : Les nombres Suzhou sont de formes numériques spéciales utilisées par les commerçants pour indiquer le prix des marchandises. L’usage du terme « HANGZHOU » dans leur dénomination est erronée[1]. Toutes les références à « Hangzhou » dans le standard Unicode ont été corrigés en « Suzhou », excepté le nom même des symboles, qui ne peut pas être modifié après l’assignation par rapport à la politique de stabilité d’Unicode (Unicode Stability Policy)[2], selon laquelle dans la création de logiciel on peut utiliser les noms assignés aux symboles comme seuls indicateurs de référence.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Asmus Freytag, Rick McGowan et Ken Whistler, « UTN #27: Known anomalies in Unicode Character Names », Technical Notes, Unicode Consortium,‎ 8 mai 2006 (consulté le 16 juillet 2011)
  2. « Name Stability », Unicode Character Encoding Stability Policy, Unicode Consortium,‎ 28 février 2008 (consulté le 16 juillet 2011)