Noyers-Auzécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noyers.
Noyers-Auzécourt
Voie romaine au Hameau de Maison du Val.
Voie romaine au Hameau de Maison du Val.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meuse
Arrondissement Bar-le-Duc
Canton Vaubecourt
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Revigny sur Ornain
Maire
Mandat
Jean-Claude Nycz
2014-2020
Code postal 55800
Code commune 55388
Démographie
Gentilé Nussériens
Population
municipale
252 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 07″ N 4° 58′ 22″ E / 48.8852777778, 4.9727777777848° 53′ 07″ Nord 4° 58′ 22″ Est / 48.8852777778, 4.97277777778  
Altitude Min. 140 m – Max. 191 m
Superficie 17,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Noyers-Auzécourt

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Noyers-Auzécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Noyers-Auzécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Noyers-Auzécourt

Noyers-Auzécourt est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église d'Auzécourt en 1916.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1919 1945 Louis Courot AD Conseiller général du canton de Vaubecourt (1926-1940)
Sénateur (1935-1940)
mars 2001 mars 2008 Ernest van Elsen    
mars 2008 septembre 2011 Antoine Thenot   Décédé en cours de mandat
septembre 2011 en cours
(au 16 avril 2014)
Jean-Claude Nycz    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 252 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
467 418 382 383 378 388 396 417 403
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
376 357 346 340 329 328 336 361 343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
323 342 354 308 327 380 398 305 347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
349 323 346 325 247 244 242 242 252
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Maison du Val[modifier | modifier le code]

  • Voie romaine au Hameau de Maison du Val
  • Ancienne fromagerie : dans le hameau de Maison du Val se trouvait autrefois une importante fabrique de fromages, comme en atteste toujours le nom de la "rue de la fromagerie". Cette fromagerie, créée en 1856 par Louis Bailleux-Adrien, était alors la première fromagerie industrielle de France. Elle est aujourd'hui en ruines. Dans les dépendances de cet établissement sont compris de vastes locaux construits au XIXe siècle, pour servir de résidence à une communauté de trappistes. Ce monastère était placé sous le vocable de Notre-Dame du Val. Dans le parc se trouve une chapelle construite en 1874 qui fait partie du recensement immeubles Monuments Historiques sous la référence PA55000020[3], mais malheureusement tous les vitraux ont été volés. En effet, Louis Bailleux va proposer aux moines trappistes de l'abbaye du Port-du-Salut à Entrammes dans la Mayenne de venir à Maison-du-Val pour y lancer la fabrication de Port-Salut, dont ils ont le secret, et va leur offrir une partie de ses propriétés pour y construire un monastère. Mais les religieux ne resteront que peu de temps sur place. Arrivés en 1876, ils repartiront dès l'année suivante en décembre 1877. Sur la grille en fer forgé du parc figurent les initiales LBC entrelacées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]