Noyer noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noyer (homonymie).

Le Noyer d'Amérique ou Noyer noir (Juglans nigra) est un grand arbre de la famille des Juglandacées, originaire d'Amérique du Nord, largement cultivé pour ses fruits, son bois et ses qualités ornementales[1]. Il est introduit un peu partout dans le monde. Les deux pays européens qui comprennent les plus grandes superficies plantées en noyer noir sont la Hongrie et la Roumanie.

Description[modifier | modifier le code]

L'arbre atteint 30 mètres de haut. Le tronc forme un fût très élancé, dénudé en partie basse. L'écorce de couleur très foncée lui a valu son nom de « noyer noir ».

Ses feuilles sont grandes (environ 60 cm de long), caduques, alternes, composées imparipennées comportant 15 à 25 folioles lancéolées à bords dentés.

Les fleurs mâles sont nombreuses et réunies en chatons tandis que les fleurs femelles sont groupées par deux.

Les fruits sont des drupes contenant des noix de 4 à 5 cm de diamètre de forme subglobuleuse, à coque rugueuse très dure.

Un bois veiné et brun foncé


Le bois est lourd, homogène, de couleur brun foncé et très résistant à l'humidité.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire de la moitié est des États-Unis, jusqu'au Texas et au Minnesota, et du Canada (Ontario et Québec). Il est très abondant dans les monts Alleghanys et dans le bassin du fleuve Mississippi[1].

Il fut introduit en Europe dès 1629 où on le plante pour son bois de qualité et pour sa croissance rapide[1]. L’arbre a besoin d’un bon ensoleillement et supporte le gel jusqu’à -35°C[1].

La plantation la plus septentrionale est celle du Domaine Joly-de Lotbinière, dans la région de Chaudière-Appalaches, à Sainte-Croix. Elle fut plantée en 1882 par Henri-Gustave Joly de Lotbinière, ce qui en fait de surcroît la plus vieille plantation d'une essence de feuillus nobles en Amérique du Nord[2]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Noix d'un noyer noir

Le bois de noyer noir est le bois ayant la plus grande valeur de vente car on en fabrique des meubles et boiserie de luxe et est considéré comme un signe de noblesse. Le noyer noir est parfois utilisé comme porte-greffe pour les variétés de noyers communs car cela accélère la mise à fruit. De plus, le noyer noir résiste au pourridié en particulier dans les terrains humides. En revanche, l'arbre ainsi greffé ne vivra qu'une quarantaine d'années contre une centaine avec une greffe sur noyer commun.

Les loges et la graine en section

On l’exploite pour son bois de qualité mais également pour ses fruits dont on peut extraire une huile[1].

Sa coquille très dure peut également être broyée et être alors utilisée comme papier sablé.


Aux États-Unis cet arbre est très apprécié pour son bois et ses noix : il est utilisé dans la fabrication de meubles, dans la cuisine, l'aménagement paysager et en créant des fusils: « à assumer noyer » en anglais américain signifie en général à entrer en guerre parce que la meilleure qualité fusils sont fabriqués à partir du bois de cet arbre[réf. souhaitée]. En temps de paix, cependant, les arbres sont un arbre commun dans la cour arrière et chaque automne, les noix sont récoltées pour créer des tartes, des bonbons, et parfois comme un ingrédient dans les muffins.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (fr) Arbres - Jaromir Pokorny - p.174 - (ISBN 2-7000-1818-4) - Éditions Gründ - 1987
  2. « Domaine Joly-De Lotbinière » (consulté le 16 mai 2009).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Becquey, J. 1997. Les noyers à bois. Coll.: "Les guides du sylviculteur", Institut pour le Développement Forestier, Paris, 144 p.


Sur les autres projets Wikimedia :