Nueva canción

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nouvelle chanson)
Aller à : navigation, rechercher

Nueva canción

Origines stylistiques Musique folklorique latino-américaine
Origines culturelles Années 1960 ; Amérique du Sud
Instruments typiques Guitare basse, charango, batterie, guitare
Popularité Élevée dans les années 1960 et 1980
Scènes régionales Argentine, Brésil, Bolivie, Chili, Colombie, Cuba, Espagne, Mexique, Nicaragua, Paraguay, Pérou, Portugal, Uruguay, Venezuela

La nueva canción ([ˈnweβa kanˈθjon], [kanˈsjon], littéralement « nouvelle chanson ») est un genre musical issu de la musique folklorique latino-américaine. Ce genre joue un rôle important dans les mouvements sociaux en Amérique latine durant les années 1970 et 1980[1]. La nueva canción émerge dans les années 1960, dans la continuité de la nueva canción chilena, (nouvelle chanson chilienne), et est rapidement associé aux mouvements de la nouvelle gauche latino américaine et aux mouvements pour les droits de l'homme en raison de ses textes très politisés.

Beaucoup de ses interprètes sont forcés à l'exil ou tués par les dictatures latino-américaines. Bien que ce genre ne soit plus dominant dans le paysage latino-américain, il influence durablement d'autres genres comme le rock latino-américain, la musique andine ou même la cumbia. Les interprètes les plus connues du genre sont Victor Jara, Violeta Para, et Mercedes Sosa.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La nueva canción est un genre musical composé à des fins sociaux. Les thèmes lyriques et musicaux s'inspirent des classes populaires et font souvent usage de la satire pour mieux faire comprendre leurs besoins de changements sociopolitiques[2]. Le genre est lancé en réponse à la domination des musiques américaine et européenne sur le marché de l'époque en Amérique latine[3]. La nueva canción est explicitement liée à la politique de gauche[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La nueva canción se développe dans le contexte historique du « boom folklorique » survenu en Amérique latine dans les années 1950. La chilienne Violeta Parra et l'argentine Atahualpa Yupanqui sont deux figures traditionnelles du genre. Le mouvement est également soutenu par la législation tels que ecreto 3371/1949 de Protección de la Musica Nacional de Juan Perón et la Ley N.º 14.226[3].

Des manifestations nationales de nueva canción commencent à émerger à la fin des années 1950. Les premières se déroulent en Espagne et au Chili, et manifestent pour la reconnaissance de la culture et de la langue catalanes[5]. La musique prend rapidement de l'ampleur en Argentine puis dans tout le continent sud-américain dans les années 1960 et 1970. Plusieurs étymologies sont utilisées, mais le terme de nueva canción est définitivement adopté pendant l'Encuentro de la Canción Protesta de 1967[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Latin » Latin America » Nueva Cancion », sur AllMusic (consulté le 9 mai 2015).
  2. (en) Socially Conscious Music Forming the Social Conscience: Nicaraguan música testimonial and the Creation of a Revolutionary Moment. In From Tejano to the Tango: Popular Musics of Latin America, Walter A. Clark, editor, pp. 41-69. New York: Routledge. 2002.
  3. a, b et c (es) Jan Fairley, « La Nueva Canción Latinoamericana », Society for Latin American Studies, vol. 3, no 2,‎ , p. 107–115 [112] (DOI 10.2307/3338257).
  4. (es) Casa de las Américas, « Equipo de trabajo de la Casa de las Américas » (consulté le 21 septembre 2012).
  5. (es) Pepa Novel, « Cantautores Catalanas: De la Nova Canco a la Nova Canco D'ara. El paso y el peso del pasado. », Journal of Spanish Cultural Studies, vol. 10, no 2,‎ , p. 135–147 (DOI 10.1080/14636200902990679).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (es) Universidad Alberto Hurtado, Nueva Canción en Chile: Cincuenta años de activismo musical [lire en ligne]
  • (es) Bowdoin College, La Nueva Canción latinoamericana [lire en ligne]