Nouveau parti progressiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nouveau parti progressiste
Image illustrative de l'article Nouveau parti progressiste
Logo officiel
Présentation
Chef Hong Se-Hwa
Fondation 16 mars 2008
Siège Daeha Building, 14-11 Yoido-dong, Youngdungpo-gu, Seoul
Vice-présidents Shim Jae-ok,
Kim Sona,
Kang Sang-ku,
Kim Jongchul
Idéologie Social-démocratie, Social-libéralisme, Progressisme, Politique écologique, Féminisme
Couleurs Rouge
Site web www.newjinbo.org

Le nouveau parti progressiste (NPP, en coréen :진보신당, Jinbo Sindang) est l'un des principaux représentants de la social-démocratie en Corée du Sud. C'est un parti de gauche qui se préoccupe de l'environnement et qui s'engage en faveur des droits des femmes et des homosexuels.

Historique[modifier | modifier le code]

Les dirigeants de 2008 : Kim Seokjun, Sim Sang-jeong, Roh Hoe-chan, Lee Deokmu et Park Kim Yeonghui

Le parti est fondé le 16 mars 2008 par des anciens membres du parti démocratique du travail (PDT) à cause de la montée du nationalisme au sein de ce parti. Les deux premiers présidents du NPP étaient Sim Sang-jeong et Roh Hoe-chan. Cette même année, lors des élections législatives du 9 avril 2008, il obtient 2,9 % des voix et manque de peu son entrée au parlement. Cette entrée se fait suite à une élection partielle dans la circonscription d'Ulsan-Nord et a un accord avec le PDT qui permit l'élection de Cho Seung-soo mais celui-ci se retire en 2011.

En 2011, une réunification avec le PDT a été envisagée mais refusée par les membres du NPP. Toutefois, une réorganisation des partis de gauche s'est enclenchée. Le 5 décembre 2011, une faction du NPP conduite par Sim Sang-jeong fusionne avec le PDT et l'éphémère parti de la participation du peuple de Rhyu Si-min pour former le parti progressiste unifié (PPU). Le reste du NPP décide de s'unir avec le parti socialiste, cette fusion doit devenir officielle le 4 mars 2012.

L'équipe actuelle avec le journaliste Hong Se-Hwa à la présidence a été élue le 25 novembre 2011[1].

Le nouveau parti progressiste se présente aux élections législatives du 11 avril 2012. Dans les sondages, il est crédité de 0,8 à 1,8 % des intentions de vote. Son rival social-démocrate, le PPU, atteint quant à lui 3,2 à 4,2 %[2].

Références[modifier | modifier le code]