Nouveau Parti démocratique de l'Alberta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 32′ 56″ N 113° 31′ 05″ O / 53.5488, -113.5181

Nouveau Parti démocratique de l'Alberta
Présentation
Chef Rachel Notley
Fondation 1962
Siège 6928 - 104 Street
Edmonton, Alberta
T6H 2L7
Niveau provincial
Personnalités marquantes -
Président Nancy Furlong
Assemblée législative de l'Alberta
4 / 87
Idéologie Social-démocratie
Affiliation internationale Internationale socialiste
Couleurs Orange et Vert
Site web www.albertandp.ca/

Le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta (Alberta New Democratic Party) est un parti politique social-démocrate provincial en Alberta (Canada). Il est affilié au Nouveau Parti démocratique fédéral. D'abord fondé comme branche albertaine de la Co-operative Commonwealth Federation (CCF), il devient le NPD en 1962.

Origines du parti[modifier | modifier le code]

Les années 1960-1970[modifier | modifier le code]

La branche albertaine du NPD fut fondée en 1962 sous la direction de Neil Reimer. Le Parti n'a pas obtenu de siège avant 1971, lorsque Grant Notley devient le chef des Néo-Démocrates (10 % des voix).

L'impopularité des Libéraux provinciaux due au lien avec les Libéraux fédéraux de Trudeau et la débandade du parti du Crédit Social mit le Parti Néo-Démocrate sur l'avant-scène de l'opposition. Le parti devint l'Opposition officielle en 1982 avec uniquement deux sièges (18,75 % des voix) à l'Assemblée législative

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Le Parti était sur une popularité grandissante, cependant leur chef, Grant Notley décéda lors d'un accident d'avion en 1984.

En 1986 lors des élections provinciales avec leur nouveau leader, Ray Martin, Les Néo-Démocrates remportèrent 30 % des voix ainsi que 16 sièges à l'Assemblée législative. Ce fut l'apogée du parti.

Déclin[modifier | modifier le code]

Avec le départ de Pierre Trudeau de la scène politique, le Parti libéral de l'Alberta reprit de la popularité. Les Néo-Démocrates n'ont pu remporter plus de siège en 1989 et les Libéraux ont obtenu 28 % des voix contre 26 %.

Le Parti libéral de l'Alberta devenait le nouveau concurrent des Conservateurs. En 1993, le vote Néo-Démocrate tomba à 11 % : ce qui enleva tous les sièges législatifs au parti.

Le Nouveau Parti démocratique a remporté, lors des deux élections suivantes, deux sièges en 1997 et 2001. Mais il n'a pas été capable de franchir la barrière des 10 % des voix, ou de redevenir l'Opposition officielle.

Développements récents[modifier | modifier le code]

Le chef du NPD depuis 2004 est Brian Mason, un ancien conseiller municipal. Il a été élu en septembre de cette année, en remplacement de Raj Pannu, qui a démissionné de son poste. Tous les dirigeants Néo-Démocrates depuis Grant Notley ont représenté des circonscriptions de la ville d'Edmonton

Lors de l'élection générale de 2004, Le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta a doublé sa présence à l'Assemblée. Ils passaient maintenant de deux à quatre sièges (10 % des voix), tous dans des circonscriptions d'Edmonton :

[*]Brian Mason [*]Raj Pannu [*]Ray Martin [*]David Eggen

Sont les membres du NPD siégeant à l'Assemblée législative de l'Alberta.

Chefs du parti[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]