Nourriture et sexualité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de jeu fétichiste avec la nourriture.

La nourriture et la sexualité ont été associées de différentes manières à travers l'histoire. Les nourritures telles que le chocolat et les huîtres se disent être aphrodisiaques[1],[2]. Dans certaines cultures, les testicules d'animaux et autres icônes sont consommées pour améliorer le potentiel sexuel[3]. Les nourritures, telles que la pomme (dans la bible considérée comme "fruit défendu") ou la cerise, sont un symbolisme car elles sont liées à la virginité. La nourriture est également utilisée en guise de terme dans la poésie et la terminologie du jargon sexuel. Certaines nourritures sont considérées comme sensuelles de par leur forme, leur texture et leur goût. La crème fouettée, le chocolat fondu, les fraises et le beurre de cacahuète sont souvent utilisés pour des titillations intimes. La relation entre la nourriture et le sexe a également été explorées dans le domaine du cinéma.

Art et littérature[modifier | modifier le code]

La connexion entre la nourriture et la sexualité a été explorée dans des arts variées. Une exposition artistique de 1998, Reflect, aune exposition des projets de Monali Meher a explorée les connexions et les thèmes incluant voyeurisme, stéréotypes, consumérisme, liberté et publicité[4].

Exemples dans les médias[modifier | modifier le code]

Les films Tampopo, 9 semaines 1/2, Le chocolat, Like Water for Chocolate, Salé, sucré, et Le Festin de Babette sont parmi ces relations explorées. Tom Jones contient une scène notable.

Les paroles de la chanson française Les sucettes relatent un double sens des sucettes en tant que métaphore sexuelle. La couverture de l'album d'Herb Alpert & the Tijuana Brass datant de 1965 et intitulé Whipped Cream and Other Delights expose une femme recouverte de crème fouettée.

Symbolisme[modifier | modifier le code]

Certaines nourritures sont symboliques ou agissent en tant que métaphores de certaines parties du corps lors de relations sexuelles. Ces exemples communs incluent les bananes, les carottes et les concombres en tant que symbole phallique[5]. Les melons ont une utilisation similaire et sont souvent utilisés en guise de référence pour les seins, comme dans le film Austin Powers.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anahad O'Connor, « The Claim: Chocolate Is an Aphrodisiac », sur The New York Times,‎ 18 juillet 2006 (consulté le 23 juin 2009)
  2. (en) « Aphrodisiaques », sur Discovery Channel (consulté le 23 juin 2009)
  3. (en) Susan Smillie, « Cooking with balls: the world's first testicle cookbook », sur Guardian News,‎ 2 octobre 2009 (consulté le 23 juin 2009)
  4. (en) Niyatee Shinde The Same Old Sexuality. 28 octobre 1998.
  5. (fr) « Libido » (consulté le 20 février 2011)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]