Notre-Dame-de-Lourdes (L'Érable)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame-de-Lourdes.
Notre-Dame-de-Lourdes
Vue du village de Notre-Dame-de-Lourdes à partir du pont sur la rivière Bécancour
Vue du village de Notre-Dame-de-Lourdes à partir du pont sur la rivière Bécancour
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Centre-du-Québec
Comté ou équivalent L'Érable
Statut municipal Paroisse
Maire
Mandat
Jocelyn Bédard
2009 -
Constitution 7 octobre 1897
Démographie
Gentilé Lourdinois, Lourdinoise
Population 716 hab. (2006)
Densité 8,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 34″ N 71° 49′ 37″ O / 46.326128, -71.82702546° 19′ 34″ Nord 71° 49′ 37″ Ouest / 46.326128, -71.827025  
Superficie 8 285 ha = 82,85 km2
Divers
Code géographique 32080
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec

Voir sur la carte administrative du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Lourdes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Lourdes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Lourdes
Liens
Site web http://www.municipalitelourdes.com

Notre-Dame-de-Lourdes est une municipalité du Québec située dans la MRC de L'Érable dans le Centre-du-Québec[1].

Le recensement de 2006 y dénombre 716 habitants[2].

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

L'Augmentation de Somerset est le territoire primitif qui a donné naissance à la paroisse de Notre-Dame-de-Lourdes. Il constitue une portion de territoire oublié lors des délimitations cadastrales des cantons avoisinants principalement le Canton de Somerset érigé en 1807. Le rapport d'arpentage dressé par Monsieur Louis Legendre et demandé par l'arpenteur général en 1839, offre un plan de l'Augmentation de Somerset. Les subdivisions utilisées actuellement, rang 1, rang 11 et rang 111 longeant la rivière, proviennent de ce rapport. Voici un extrait de ce rapport : " En conséquence de vos instructions à moi adressées et datées de votre office à Québec le 4 septembre dernier, je me suis transporté pour arpenter le terrain vacant appartenant à la couronne et connu sous le nom de l'Augmentation de Somerset, borné au sud-est par le Township de Somerset, au nord-est par la seigneurie de Lotbinière, au nord-ouest par l'arrière ligne de la seigneurie St-Jean DesChaillons et au sud-ouest par la Rivière Bécancour, là étant j'ai trouvé à faire un exact relevé de la dite Rivière Bécancour à partir d'un ancien poteau planté sur la cime nord de la côte de la ditge Rivière Bécancour pour l'angle sud-est du township Blandford, dans la ligne qui fut tirée en 1805, par Mtre J. Mc Carthy vivant arpenteur, d'abord entre les seigneuries Sty-Jean DesChaillons et St-Pierre les Becquests et continué entre la seigneurie St-Jean DesChaillons jusqu'à sa profondeur de six lieues, pour la diviser d'avec le township de Blandford et pour diviser ensuite Blandford avec l'Augmentation de Somerset, sur lequel piquet j'y ai trouvé marqué en sanguine assez lisible, pour reconnaître la face Norod-Ouest 6 Lieues 72 arps, sur la face Sud-Ouest Blandford, sur la face Nord-Est ST_JEAN, sur la face Sud-Est 1805 "

Toponyme[modifier | modifier le code]

La dénomination municipale tout comme le gentilé Lourdinois ont pour origine le célèbre sanctuaire de Lourdes, dans le département des Hautes-Pyrénées en France. On a retenu cette appellation à la suggestion faite par l'aumônier de l'archevêché de Québec, M Napoléon Laliberté,qui, ayant effectué en 1860 un pèlerinage à Lourdes en France où était apparue la Sainte-Vierge à Bernadette Soubiroux trouva aux lieux une certaine similitude avec la petite localité de la région des Bois-Francs. S'inspirant de ce fait, il dédia la paroisse à la Vierge Marie d'où l'appellation Notre-Dame-de-Lourdes. Ce nom succéda à celui de l'Augmentation de Somerset[3].

Parc Wôlinaktewk[modifier | modifier le code]

Le Parc riverain Wôlinaktewk a été réalisé en juin 2005 sur deux terrains appartenant à la Fabrique de Notre-Dame-de-Lourdes grâce à l'appui financier du CLD de l'Érable dans le cadre du Pacte Rural.

Une partie de ce parc se trouve près de la rivière Bécancour tandis que l'autre partie est située du côté est de l'église près de la grotte.

L'aménagement du parc, réalisé par plus de 20 bénévoles, consiste en plusieurs plates-bandes placées à côté d'une gloriette et d'une pergola; de nombreux bancs ainsi que plusieurs tables de pique-nique sont placés sur les sites permettant de s'y reposer, de regarder la rivière dans un cadre enchanteur et d'y apprécier la quiétude de ce bel endroit.

Le parc est accessible depuis mai jusqu'à la fin octobre. De nombreux bénévoles l'entretiennent tout au long de l'année.

Vue du village de Notre-Dame-de-Lourdes à partir du pont sur la rivière Bécancour.
Vue du village de Notre-Dame-de-Lourdes à partir du pont sur la rivière Bécancour.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villeroy Val-Alain Rose des vents
Saint-Louis-de-Blandford N Laurierville
O    Notre-Dame-de-Lourdes    E
S
Princeville Plessisville (paroisse)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Notre-Dame-de-Lourdes », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 janvier 2011)
  2. Recensement 2006 : Notre-Dame-de-Lourdes
  3. Commission de toponymie du Québec : Notre-Dame-de-Lourdes

Liens externes[modifier | modifier le code]