Northrop YF-23

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Northrop YF-23
{{#if:
Le YF-23, surnommé Gray Ghost (à l'arrière-plan), volant avec le YF-23 Black Widow II
Le YF-23, surnommé Gray Ghost (à l'arrière-plan), volant avec le YF-23 Black Widow II

Constructeur Drapeau : États-Unis Northrop/McDonnell Douglas
Rôle Démonstrateur d'avion de chasse
Statut Annulé
Premier vol 27 août 1990
Nombre construits 2 exemplaires (1989-1990)
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur General Electric YF120 ou Pratt & Whitney YF119
Nombre 2
Type Turboréacteurs à double flux
Poussée unitaire 156 kN (35 000 lbf)
Dimensions
Envergure 13,3 m
Longueur 20,6 m
Hauteur 4,3 m
Surface alaire 88 m2
Masses
À vide 13 100 kg
Avec armement 23 327 kg
Maximale 29 000 kg
Performances
Vitesse de croisière Plus de 1 705 km/h
Vitesse maximale Plus de 2 335 km/h (Mach 2,2+)
Plafond 19 800 m
Rayon d'action 1 380 - 1 480 km
Endurance Plus de 4 500 km
Charge alaire 265 kg/m2
Rapport poussée/poids 1,36
Armement
Interne Aucun lors des essais mais prévu pour :
1 canon M61 Vulcan de 20 mm (0,79 in)
4 missiles air-air à moyenne portée AIM-120 AMRAAM ou AIM-7 Sparrow
2 missiles air-air à faible portée AIM-9 Sidewinder

Le Northrop/McDonnell Douglas YF-23 est un démonstrateur technologique d'avion de chasse américain monoplace et biréacteur conçu pour l'United States Air Force (USAF). Le modèle est un des finalistes de la compétition d'Advanced Tactical Fighter (ATC) de l'USAF face au Lockheed YF-22 pour un contrat de production. Deux prototypes YF-23 sont construits avec les surnoms Black Widow II et Gray Ghost.

Conception[modifier | modifier le code]

Pour le contexte général du programme ATF, voir : Lockheed F-22 Raptor.

Avant même que la proposition qui allait aboutir au YF-23 ne soit retenue, Northrop s'était associé à McDonnell Douglas afin de partager les risques et les coûts. Les deux constructeurs avaient déjà collaboré sur le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet. Une fois l'annonce de la sélection des projets YF-22 et YF-23, la construction de deux avions démonstrateurs commença.

Propulsé par des réacteurs Pratt & Whitney F119, le premier YF-23 fit son vol inaugural le 27 août 1990. Le second YF-23 était équipé de réacteurs General Electric F120 et fit son premier vol le 26 octobre 1990. Durant les vols d'essais, les deux protoypes atteignirent Mach 1,43 en supercroisière et subirent des facteurs de charge jusqu'à 7 g.

YF-23

Le 23 avril 1991, le Pentagone annonça que le gagnant du programme ATF était le YF-22 et le moteur Pratt & Whitney F119. Après avoir été testés au sol par la NASA, les deux YF-23 furent donnés à des musées en 1996 : le premier prototype est désormais au musée d'Edwards AFB, et le second au Western Museum of Flight en Californie.

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le YF-23 dispose d'une soute à armement sous le fuselage, pouvant recevoir 4 missiles AIM-120 AMRAAM. Il était prévu que les avions de série soient équipés en plus d'une autre soute capable d'accueillir 2 missiles AIM-9 Sidewinder ou AIM-132 ASRAAM, ainsi que d'un canon mutitubes M61 Vulcan de 20 mm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Aronstein, Michael J. Hirschberg et Albert C. Piccirillo, Advanced Tactical Fighter to F-22 Raptor : Origins of the 21st Century Air Dominance Fighter, Arlington (Virginie), AIAA (American Institute of Aeronautics and Astronautics),‎ 1998, 308 p. (ISBN 978-1-56347-282-4, présentation en ligne)
  • (en) David Baker, « From ATF to Lightning II : A Bolt in Anger (Part II: Lockheed's YF-22A) », Air International, vol. 48, no 1,‎ janvier 1995, p. 27-38 (ISSN 0306-5634)
  • (en) Francis Crosby, Fighter Aircraft : Featuring Photographs from the Imperial War Museum, New York, Hermes House,‎ 2008, 256 p. (ISBN 978-0-7548-0990-6, présentation en ligne)
  • (en) James C. Goodall, America's Stealth Fighters and Bombers : B-2, F-117, YF-22, and YF-23, St. Paul (Minnesota), Motorbooks International,‎ 12 novembre 1992, 128 p. (ISBN 978-0-8793-8609-2, présentation en ligne), « The Lockheed YF-22 and Northrop YF-23 Advanced Tactical Fighters »
  • (en) Dennis R. Jenkins et Tony R. Landis, Experimental & Prototype U.S. Air Force Jet Fighters, North Branch (Minnesota), Specialty Press,‎ 15 avril 2008, 260 p. (ISBN 978-1-5800-7111-6, présentation en ligne)
  • (en) Jay Miller, Lockheed Martin's Skunk Works, North Branch (Minnesota), Specialty Press Publishers & Wholesalers,‎ 18 décembre 1995, 216 p. (ISBN 978-1-8578-0037-1, présentation en ligne)
  • (en) Jay Miller, Lockheed Martin F/A-22 Raptor : Stealth Fighter, Hinckley (Royaume-Uni), Aerofax,‎ 28 juillet 2005, 127 p. (ISBN 978-1-8578-0158-3, présentation en ligne)
  • (en) Steve Pace, X-Fighters : USAF Experimental and Prototype Fighters, XP-59 to YF-23, Osceola (Wisconsin), Motorbooks International,‎ novembre 1991, 208 p. (ISBN 978-0-8793-8540-8, présentation en ligne)
  • (en) Steve Pace, F-22 Raptor : America's Next Lethal War Machine, New York, McGraw-Hill,‎ 13 août 1999, 145 p. (ISBN 978-0-0713-4271-1 et 0-07-134271-0, présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Bill Sweetman, YF-22 and YF-23 Advanced Tactical Fighters : Stealth, Speed and Agility for Air Superiority, St. Paul (Minnesota), Motorbooks International Publishing,‎ 1991, 96 p. (ISBN 0-87938-505-7, présentation en ligne)
  • (en) Bill Sweetman, F-22 Raptor, Osceola (Wisconsin), MBI Publishing Company,‎ 1998, 95 p. (ISBN 0-7603-0484-X et 978-0-7603-0484-6, présentation en ligne)
  • (en) Bill Sweetman, « Fighter EW : The Next Generation », Journal of Electronic Defense, vol. 23, no 7,‎ juillet 2000
  • (en) Mel Williams (éditeur), Superfighters : The Next Generation of Combat Aircraft, Londres, AIRtime Publishing Inc.,‎ 17 avril 2002, 144 p. (ISBN 978-1-880588-53-6, LCCN 2006355469, présentation en ligne), « Lockheed Martin F-22A Raptor »
  • (en) Jim Winchester (editeur), Concept Aircraft : Prototypes, X-planes, and Experimental Aircraft, San Diego (Californie), Thunder Bay Press,‎ 31 juillet 2005, 256 p. (ISBN 978-1-84013-809-2, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]