Ligue nord-américaine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis North American Soccer League)
Aller à : navigation, rechercher

Ligue nord-américaine de football
North American Soccer League

Logo de la North American Soccer League
Généralités
Création 1968
Disparition 1985
(dernière saison en 1984)
Organisateur(s) NASL
Éditions 17
Périodicité annuelle
Nations Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Participants 5 à 24 franchises
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre Sting de Chicago
Plus titré(s) New York Cosmos (5)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Italie Giorgio Chinaglia
(193 buts)[1]
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Vladislav Bogićević
(147 passes)
Plus d'apparitions Drapeau : Canada Bob Lenarduzzi
(288 matchs)

La Ligue nord-américaine de football (en anglais : North American Soccer League, NASL) est une ligue professionnelle de football (soccer) qui exista de 1968 à 1984.

La compétition[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de championnat à caractère national aux États-Unis avant 1967. Il existe bien certaines ligues professionnelles, mais elles n'ont qu'une dimension régionale.

Toutefois, en 1966, la finale de la Coupe de monde de football fut diffusée par NBC en direct et réunit une belle audience. Ce succès convainc certains sponsors de lancer une ligue professionnelle aux États-Unis. Deux ligues concurrentes se montent en 1967 : la United Soccer Association a le blanc-seing de la FIFA mais c'est la NPSL (North Professional Soccer League) qui obtient le contrat télé avec CBS, l'une des plus grandes chaînes américaines. L'audience s'avère toutefois décevante et les deux ligues fusionnent dès 1968 pour donner naissance à la NASL (North American Soccer League). Soutenue par des investisseurs motivés comme Lamar Hunt et des parrains prestigieux comme Henry Kissinger, la NASL attire des joueurs aussi prestigieux que vieillissants comme Pelé, Franz Beckenbauer, Johan Cruyff, Gerd Müller, George Best, Eusebio ou Bobby Moore. C'est la première grosse erreur de la NASL. Se payer à prix d'or de vieilles stars tout en négligeant la formation de jeunes joueurs.

La NASL décide de reprendre les recettes éprouvées des ligues majeures nord-américaines : du spectacle, des cheerleaders et un système de « franchises » où les clubs sont avant tout des entreprises susceptibles de déménager du jour au lendemain vers une autre ville. Le risque sportif est réduit au minimum : ni relégation, ni montée, la ligue est toujours constituée des mêmes clubs quels que soient leurs résultats, le nombre évoluant au fil d'éventuelles « expansions » ou faillites, mais en fonction de critères financiers et non sportifs. Les plus grandes stars du sport sont généreusement invitées au crépuscule de leur carrière pour porter la bonne parole dans une ligue dont le Cosmos de New York s'impose comme le fleuron et le symbole de la démesure. C'est cette démesure qui cause la perte de la NASL dont les recettes sont très loin de couvrir les dépenses. La NASL cesse ses activités en 1984. Sous l'impulsion de la FIFA, une ligue majeure renaîtra en 1996 avec la MLS.

Palmarès NASL[modifier | modifier le code]

Saison Vainqueur
1968 Atlanta Chiefs (1)
1969 Kansas City Spurs (1)
1970 Rochester Lancers (1)
1971 Dallas Tornado (1)
1972 New York Cosmos (1)
1973 Philadelphia Atoms (1)
1974 Aztecs de Los Angeles (1)
1975 Tampa Bay Rowdies (1)
1976 Toronto Metros-Croatia (1)
1977 New York Cosmos (2)
1978 New York Cosmos (3)
1979 Whitecaps de Vancouver (1)
1980 New York Cosmos (4)
1981 Sting de Chicago (1)
1982 New York Cosmos (5)
1983 Tulsa Roughnecks (1)
1984 Sting de Chicago (2)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Joueur le plus utile Entraîneur de l'année Recrue de l'année Meilleur buteur[2] Meilleur gardien
1968 John Kowalik
(Chicago Mustangs)
Phil Woosnam
(Atlanta Chiefs)
Kaizer Motaung
(Atlanta Chiefs)
John Kowalik
(Chicago Mustangs) 69 points
Ataulfo Sanchez
(San Diego Toros)
1968 Cirilio Fernandez
(Kansas City Spurs)
János Bédl
(Kansas City Spurs)
Siegfried Stritzl
(Baltimore Bays)
Kaiser Motaung
(Atlanta Apollos) 36 points
Manfred Kammerer
(Atlanta Chiefs)
1970 Carlos Metidieri
(Rochester Lancers)
Sal de Rosa
(Rochester Lancers)
Jim Leeker
(St. Louis Stars)
Kirk Apostolidis
(Dallas Tornado) 35 points
Lincoln Phillips
(Washington Darts)
1971 Carlos Metidieri
(Rochester Lancers)
Ron Newman
(Dallas Tornado)
Randy Horton
(New York Cosmos)
Carlos Metidieri
(Rochester Lancers) 46 points
Mirko Stojanovic
(Dallas Tornado)
1972 Randy Horton
(New York Cosmos)
Casey Frankiewicz
(St. Louis Stars)
Mike Winter
(St. Louis Stars)
Randy Horton
(New York Cosmos) 22 points
Ken Cooper
(Dallas Tornado)
1973 Warren Archibald
(Miami Toros)
Al Miller
(Philadelphia Atoms)
Kyle Rote, Jr.
(Dallas Tornado)
Kyle Rote, Jr.
(Dallas Tornado) 30 points
Bob Rigby
(Philadelphia Atoms)
1974 Peter Silvester
(Baltimore Comets)
John Young
(Miami Toros)
Douglas McMillan
(Los Angeles Aztecs)
Paul Child
(San Jose Earthquakes) 36 points
Barry Watling
(Seattle Sounders)
1975 Steve David
(Miami Toros)
John Sewell
(St. Louis Stars)
Chris Bahr
(Philadelphia Atoms)
Steve David
(Miami Toros) 52 points
Shep Messing
(Boston Minutemen)
1976 Pelé
(New York Cosmos)
Eddie Firmani
(Tampa Bay Rowdies)
Steve Pecher
(Dallas Tornado)
Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos) 49 points
Tony Chursky
(Seattle Sounders)
1977 Franz Beckenbauer
(New York Cosmos)
Ron Newman
(Fort Lauderdale Strikers)
Jim McAlister
(Seattle Sounders)
Steve David
(Los Angeles Aztecs) 58 points
Ken Cooper
(Dallas Tornado)
1978 Mike Flanagan
(New England Tea Men)
Tony Waiters
(Vancouver Whitecaps)
Gary Etherington
(New York Cosmos)
Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos) 79 points
Phil Parkes
(Whitecaps de Vancouver)
1979 Johan Cruyff
(Los Angeles Aztecs)
Timo Liekoski
(Houston Hurricane)
Larry Hulcer
(Los Angeles Aztecs)
Oscar Fabbiani
(Tampa Bay Rowdies) 58 points
Phil Parkes
(Whitecaps de Vancouver)
1980 Roger Davies
(Seattle Sounders)
Alan Hinton
(Seattle Sounders)
Jeff Durgan
(New York Cosmos)
Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos) 77 points
Jack Brand
(Seattle Sounders)
1981 Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos)
Willy Roy
(Chicago Sting)
Joe Morrone
(Tulsa Roughnecks)
Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos) 74 points
Arnie Mausser
(Jacksonville Tea Men)
1982 Peter Ward
(Seattle Sounders)
John Giles
(Whitecaps de Vancouver)
Pedro DeBrito
(Tampa Bay Rowdies)
Giorgio Chinaglia
(New York Cosmos) 55 points
Tino Lettieri
(Whitecaps de Vancouver)
1983 Roberto Cabanas
(New York Cosmos)
Don Popovic
(Golden Bay Earthquakes)
Gregg Thompson
(Tampa Bay Rowdies)
Roberto Cabanas
(New York Cosmos) 66 points
Tino Lettieri
(Whitecaps de Vancouver)
1984 Steve Zungul
(Golden Bay Earthquakes)
Ron Newman
(San Diego Sockers)
Roy Wegerle
(Tampa Bay Rowdies)
Steve Zungul
(Golden Bay Earthquakes) 50 points
Paul Hammond
(Toronto Blizzard)

Liste des équipes[modifier | modifier le code]

Les stars de la ligue[modifier | modifier le code]

Afin de promouvoir le soccer aux États-Unis, la NASL a recruté de nombreuses stars (notamment en fin de leur carrière) tels que :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les statistiques présentées dans l'infobox prennent seulement en compte la saison régulière.
  2. Le classement est calculé de la manière suivante : 2 points pour un but et 1 point pour une passe. Ainsi, le gagnant n'est pas toujours le joueur qui a inscrit le plus de buts.