Normandie Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Normandie Express
Image illustrative de l'article Normandie Express

Autres noms Incat Tasmania (2000)
The Lynx (2000-2003)
Type Ferry NGV
Histoire
Lancement 2000
Statut En service
Caractéristiques techniques
Longueur 97,22 mètres
Maître-bau 26,60 mètres
Tirant d'eau 3,43 mètres
Puissance 28 320 kW
Vitesse 42 nœuds
Autres caractéristiques
Passagers 856
Armateur Brittany Ferries
Pavillon France
IMO 9221358

Le Normandie Express est un ferry catamaran rapide qui appartient à Brittany Ferries. Construit en 2000 par INCAT, le navire a été nommé Incat Tasmania puis The Lynx. Il navigue entre Cherbourg, Portsmouth et Caen.

Historique[modifier | modifier le code]

Incat Tasmania

Ce catamaran rapide est construit par INCAT dans ses chantiers navals de Tasmanie en 2000. Il est utilisé comme centre de conférence flottant par l'Australian Trade Commission pendant les Jeux Olympiques de Sydney.

The Lynx

À la fin de 2000, il est affrété par la compagnie néo-zélandaise Tranz Rail. Rebaptisé The Lynx, il dessert la ligne PictonWellington. Il est rendu à INCAT en 2003.

Normandie Express

En 2004, P&O Ferries annonce qu'elle arrête l'exploitation de ses lignes entre Portsmouth et la France. Brittany Ferries décide d'utiliser un navire rapide pour offrir un service en remplacement ; The Lynx est affrété pour desservir Cherbourg et Caen (Ouistreham) depuis Portsmouth. Rebaptisé Normandie Express, il fait route vers la France en 2005. Il fait escale en Indonésie pour y déposer du matériel et des équipements aux victimes du tsunami. Durant ce trajet, il embarque également le voilier Sill et Veolia de Roland Jourdain, victime d'une avarie sur sa quille au cours du Vendée Globe[1]. Après avoir débarqué le voilier à Roscoff, Normandie Express effectue une campagne d'essais avant de prendre son service commercial en mars 2005.

Durant sa première année d'exploitation par Brittany Ferries, l'équipage du pont et des machines est engagé auprès de Northern Marine, et le navire enregistré à Nassau ; mais les protestations des syndicats vont faire venir le navire sous le pavillon français, avec un équipage national.

Une avarie de moteur en avril 2010 le contraint à des réparations, après avoir toutefois assuré son service à vitesse réduite durant les congés de Pâques[2].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Normandie Express dessert deux lignes régulièrement entre mars et octobre :

  • PortsmouthCherbourg ;
  • à partir de mai 2013 il est déployé sur la nouvelle ligne Le Havre — Portsmouth (jeudi, vendredi, samedi, dimanche - départ 12 h 30).

Dessertes supplémentaires[modifier | modifier le code]

En février 2008, Normandie Express a couvert la ligne Plymouth — Roscoff en raison d'une indisponibilité du Pont-l'Abbé.

Équipements[modifier | modifier le code]

Le Normandie Express est équipé de deux bars, d'un espace restauration, et d'une boutique.

Horaires[modifier | modifier le code]

Voici ses horaires, en heure locale :

Portsmouth - Cherbourg
Départ Arrivé
lun-jeu 8:00 12:00
ven-dim 15:45 19:45 h
Cherbourg - Portsmouth
Départ Arrivé
lun-jeu 17:30 19:30
ven-dim 20:30 22:30
Portsmouth - Caen
Départ Arrivé
ven-dim 07:00 11:45
Caen - Portsmouth
Départ Arrivé
ven-dim 12:30 15:00

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sill et Véolia à bon port ! », sur adonnante.com (consulté le 10 juillet 2011).
  2. (en) « Brittany Ferries : Avarie de propulsion pour le Normandie Express », sur Mer et Marine (consulté le 10 juillet 2011).

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :