Non abbiamo bisogno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Non abiamo bisogno est une encyclique[1], promulguée par le pape Pie XI le 29 juin 1931. Contrairement à la tradition cette encyclique n'est pas rédigée en latin, mais en italien. Le titre italien signifie Nous n'avons pas besoin et il est tiré, comme le veut l'usage des écrits de l'Église catholique romaine, de l’incipit de l'encyclique. Cette encyclique est une protestation contre le fascisme.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le pape Pie XI, règne de 1922 à 1939. Il aura fait face à la montée de l'autoritarisme en Europe[2] durant son pontificat[3]. Il les dénoncera à plusieurs reprises : en 1926, il condamne l’Action française[2], la persécution au Mexique (Iniquis Afflictisque)[4], 1931, le fascisme ( la présente encyclique), mais aussi Quadragesimo Anno. Suite à cette dernière encyclique, les chemises noires s'en prennent à l’"Action catholique italienne"[5]. En 1937, le nazisme (Mit brennender Sorge) et en 1937, le communisme (encyclique Divini Redemptoris). Il dira à un groupe de pèlerins belges cette phrase célèbre : « Nous, chrétiens, sommes spirituellement des sémites[6] ». Pie XI multiplie les accords avec les États pour préserver l'Église, y compris avec les régimes qu'il désapprouve ; il signe plus de quinze concordats ou modus vivendi, notamment avec le Portugal, avec la Tchécoslovaquie, l'Italie (accords du Latran, 1929) et le Reich allemand (1933)[7].

Contenu[modifier | modifier le code]

Le texte forme un tout et n'est pas divisé en sections contrairement aux autres encycliques.

Controverse[modifier | modifier le code]

Après la mort de Pie XI, les relations entre l'Église et le fascisme donnent lieu à de nombreuses publications et débats[8]. Certains voient en l'encyclique Non abbiamo bisogno une « incompatibilité du christianisme avec la statolâtrie païenne propre au fascisme mussolinien »[9].

« De ce fait et en raison de l'établissement d'un régime de dictature, l'action catholique italienne prend une importance toute particulière par rapport aux autres pays : seule organisation non fasciste à survivre, elle est le canal d'expression privilégié du Vatican en Italie : protégée par l'article 43 du concordat[10], le pape ne cesse de la défendre comme en témoigne l'encyclique Non abbiamo bisogno du 29 juin 1931 »[11].

Selon Michael Novak[12], dans son encyclique Non Abbiamo Bisogno, Pie XI est antifasciste. D'autres[13] affirment que « Pie XI confirme n'avoir aucune velléité antifasciste. Après avoir reconnu à la section 20 l'apport du fascisme à la religion ». L'article 20 en question est le suivant : « Nous garderons une reconnaissance impérissable pour tout ce qui a été fait en Italie, au bénéfice de la religion, encore que le bénéfice réciproque n'en ait pas été moins grand, que même il ait été peut-être plus considérable pour le parti et le régime ».

La section 50 de l'encyclique est ainsi rédigée :

« Vous savez, Vénérables Frères, évêques d'Italie, par votre expérience pastorale, quelle grave, quelle funeste erreur c'est de croire et de faire croire que l'œuvre accomplie par l'Église dans l'Action catholique et par le moyen de l'Action catholique a été remplacée et rendue superflue par l'instruction religieuse dans les écoles et par la présence d'aumôniers dans les Associations de Jeunesse du parti [fasciste] et du régime. L'une et l'autre sont très certainement nécessaires ; sans elles, l'école et les Associations en question deviendraient inévitablement, et bien vite, par fatale nécessité logique et psychologique, des choses païennes. »

Selon Daniel Vignola[13] Pie XI y « aurait enjoint le régime fasciste de permettre le travail de l'Action catholique auprès de la jeunesse en parallèle à celui des organisations fascistes cautionnées par des aumôniers de l'Église ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclique Non abiamo bisogno, en français
  2. a et b biographie de Pie XI
  3. Compendium de la Doctrine sociale de l'Église Par Jean-Charles Descubes
  4. [http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_18111926_iniquis-afflictisque_en.html Iniquis Afflictisque (en)
  5. Pie XI, le corporatisme et le fascisme
  6. Trois femmes dans de sombres temps, Edith Stein, Hannah Arendt, Simone Weil ou amor fati, amor mundi, Sylvie Courtine-Denamy, Albin Michel 2002, 175 p. (ISBN 978-2-253-13096-3)
  7. Pie XI
  8. [[PDF] L'action catholique italienne sous les pontificats de Pie XI et Pie XII (1922-1958) de Jean-Dominique Durand
  9. Pie XI, encyclopédie Larousse
  10. (accords du Latran, 1929)
  11. L'action catholique italienne sous les pontificats de Pie XI et Pie XII (1922-1958) sur Persée.fr], de Jean-Dominique Durand
  12. (en)The Catholic Ethic and the Spirit of Capitalism, Michael Novak, cité dans l'article : PIE XI, LE CORPORATISME ET LE FASCISME par Daniel Vignola
  13. a et b PIE XI, LE CORPORATISME ET LE FASCISME par Daniel Vignola

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]