Non-violence (Reuterswärd)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Non-violence (sculpture))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Non-violence
Non-violence
Non violence sculpture by carl fredrik reutersward malmo sweden.jpg

Exemplaire original à Malmö, Suède

Artiste
Date
1985
Type
Technique
Commentaire
Trois originaux à Malmö, New York et Luxembourg, et plusieurs dizaines de répliques de tailles variables.
Coordonnées
Localisation sur la carte du New Jersey
voir sur la carte du New Jersey
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de New York
voir sur la carte de New York
Red pog.svg

Non-violence ou Non Violence est une sculpture en bronze réalisée par l'artiste suédois Carl Fredrik Reuterswärd à la suite de la mort de John Lennon. Elle représente un révolver au canon noué et existe en de nombreuses versions[1],[2],[3].

Le nom donné à la sculpture est variable : The Knotted Gun ou Den knutna revolvern (anglais et suédois : le révolver noué)[4], Der Knoten im Revolver (allemand : le nœud dans le révolver), Arma em Nó (portugais : l'arme en nœud/nouée).

Histoire[modifier | modifier le code]

La sculpture a été créée en 1985 après le meurtre du célèbre John Lennon en 1980. Elle aurait été réalisée à la demande de Yoko Ono[3].

Versions originales[modifier | modifier le code]

Il existe trois exemplaires originaux de la sculpture. Le premier se trouve devant la gare de Malmö (Bager Place, installé en 1985)[2]. Le second a été offert par le gouvernement du Luxembourg au siège de l'Organisation des Nations unies à New York[5][6], le . Un troisième se trouve au siège de la Commission européenne, dans le quartier de Kirchberg de Luxembourg, en face du bâtiment Jean Monnet[7].

Une esquisse de taille réduite se trouve dans le parc du Musée des esquisses (Skissernas Museum) de Lund en Suède (1985).

Description et symbole[modifier | modifier le code]

Représentant un révolver dont le canon est noué, cette statue se veut, comme son nom l'indique, un symbole de non-violence, conformément à la mission de paix dans le monde que les Nations unies se voient confier par leur charte.

La représentation est réaliste, mais très agrandie. Elle incite à la paix ; c'est un symbole fort qui enrichit l'humanité par sa présence sur des lieux bien souvent symboliques, comme le siège de l'ONU à New York ou le mémorial de Caen.

Répliques[modifier | modifier le code]

Réplique sur l'Alexanderplatz, Berlin, en 1990
Réplique à Göteborg
Réplique au musée olympique de Lausanne

Il existerait plus de 30 répliques de cette sculpture, avec des variations de taille et de matière[3]. L'organisation The Non-Violence Project (en) a lancé en 2003 un projet à long-terme, avec le soutien des Prix Nobel de la paix, visant à inaugurer progressivement des répliques de la sculpture dans tous les pays du monde[8].

Diverses répliques se trouvent en Suède :

  • dans la zone piétonne de Sergelgatan à Stockholm (inaugurée par la princesse Victoria de Suède le )[3]
  • sur la Kunsportavenyn à Göteborg (inaugurée en 1997)
  • dans la station de métro Fittja à Stockholm (version de taille réduite, de couleur dorée, inaugurée en 1998)[9]
  • dans la station de métro Åkeshov à Stockholm (version de taille réduite, inaugurée en 1998)[9]
  • à la gare Roslagsbanan de Täby, Comté de Stockholm (version de taille réduite, inaugurée en 1998)[9]
  • dans le parc dédié à la ministre suédoise Anna Lindh, assassinée en 2003, à Borås (inaugurée en 2010)
  • intersection Brogatan/Hantverksgatan à Halmstad (inaugurée en 2014)[10]

Autres répliques de par le monde :

Images dérivées[modifier | modifier le code]

L'image de cette sculpture a fait l'objet de timbres postaux, couvertures de livres, brochures et programmes de conférences, en général en lien avec la problématique des armes légères[1].

L'image du révolver au canon noué est devenu le logo de l'organisation non gouvernementale The Non-Violence Project (en) fondée en 1993[3].

Expositions[modifier | modifier le code]

De nombreuses expositions ont été consacrées à Reuterswärd. Certaines sont plus particulièrement centrées sur la sculpture « Non-violence », dont celles qui sont indiquées ici.

En 1989, l'exposition « Non Violence » est montrée au Musée national d'art moderne du Centre Pompidou à Paris en France. Elle est montrée ensuite en 1992 à Malmö, en 1995 à Sergels torg, Stockholm, puis en 1996 à Munich[16].

« Non-Violence and other public works of art 1961-2005 » est une exposition présentée au Musée des esquisses de Lund en Suède en mars-août 2005, puis au Skitsesamling de Køge au Danemark en september 2005-janvier 2006.

En 2010, le Kunstmuseum de Bayreuth en Allemagne consacre une exposition à l'œuvre de Reuterswärd sous le titre « Der Knoten im Revolver » (Le nœud dans le révolver).

En 2012 a lieu l'exposition « Non Violence » au Sculpturenmuseum Glaskasten de Marl en Allemagne[17],[13]

Œuvres analogues ou réinterprétées[modifier | modifier le code]

Une sculpture analogue, réalisée avec une pièce d’artillerie dont le canon est noué se trouve sur la place des Nations, face au Palais des Nations, à Genève en Suisse. Cette œuvre nommée Frieden (Paix) a été réalisée par l'artiste glaronnais R. Brandenberg à l'occasion de la Conférence sur le désarmement de 1983. Elle était située dans le parc du Palais Wilson jusqu'en 1994[18],[19].

Un révolver géant au canon noué a été placé à Phnom Penh au Cambodge en 1999, à un carrefour proche du Japanese Bridge, suite à une action de saisie d'un grand nombre d'armes par le gouvernement[20].

Reuterswärd a lui-même réalisé une nouvelle œuvre basée sur la même idée : un révolver rouge au canon recourbé, réalisé en plaques d'acier. Cette nouvelle sculpture a été offerte à la ville de Bayreuth en Allemagne à l'occasion de l'exposition « Der Knoten im Revolver » consacrée à l'œuvre de Reuterswärd en 2010[7],[21].

The Non-Violence Project (en) lance le une exposition itinérante Knot-Violence Exhibition Tour (jeux de mots entre « non-violence » et « nœud-violence »). Des répliques de l'œuvre originale de Reuterswärd, en plastique à renfort de verre, sont réinterprétées par des personnalités ou des jeunes des lieux visités. La tournée débute au Mexique et doit se rendre au Brésil, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Italie, en Afrique du Sud, en Chine et finalement en Suède. C'est Yoko Ono qui inaugure cette série avec un révolver évoquant un ciel bleu avec quelques nuages[22]. Ringo Starr habille de couleurs vives une autre réplique, au Gibson Guitar Studio de Londres le [23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aaron Karp, « Escaping reuterswärd's shadow », Contemporary Security Policy, Routledge, vol. 27, no 1,‎ , p. 12-28 (ISSN 1352-3260 / 1743-8764, DOI 10.1080/13523260600602214, lire en ligne).
  2. a et b « Non-Violence - Le revolver noué », site de la représentation permanente du Luxembourg auprès des Nations unies à New York.
  3. a, b, c, d, e et f (en) « The Non-Violence Symbol », historique de The Non-Violence Project (en).
  4. a, b et c Version offerte par Reuterswärd par l'intermédiaire du Sprengel Museum d'Hanovre. Allocution de Günter Grass. « L'énigme du pistolet de l'Alexanderplatz », Jacques Omnes, 23 juillet 2011.
  5. Elle est installée face à la 45e rue sur Visitor's Plaza, c'est-à-dire le parvis du bâtiment dans lequel siège l'Assemblée générale, côté Est de la Première Avenue.
  6. « http://static.un.org/News/dh/photos/large/2011/September/107449-nonviolence.jpg »
  7. a, b, c, d et e (en) « Non violence and the knotted gun worldwide », 2008.
  8. a, b et c « Carl Fredrik Reuterswärd », Non Violence Art, biographie.
  9. a, b et c (sv) « Konsten på din station », indications sur les répliques dans les stations de métro et photographie de celle de Fittja.
  10. « Konstverk : Non Violence», site de Halmstad.
  11. « Non violence », la sculpture doit être restaurée en 2013 par AMC Art Metal.
  12. a, b et c « Archive de la catégorie ‘Personnalité : Carl Fredrik Reuterswärd’ », Art, littérature et spiritualité.
  13. a et b (de) « Carl Fredrik Reuterswärd - NON VIOLENCE », Nachrichten aus dem Rathaus Marl.
  14. « "Non-violence", une sculpture de Karl Fredrik Reutersward », sur le site du Mouvement pour une alternative non-violente.
  15. Non-violence, site du Centre d'histoire de la résistance et de la déportation, vidéo de présentation de l'œuvre avec Vincent Leynaud.
  16. (sv) « Carl Fredrik Reuterswärd », sélection d'expositions en solo.
  17. (de) « Ausstellung Carl Fredrik Reuterswärd in der Eingangshalle des Rathauses und Aufstellung seiner Skulptur „Non Violence“ auf dem Creiler Platz », Pressemitteilung, Juli 2012.
  18. « Pétition : Sauvons le canon de la paix Frieden ! », mémorial du Grand conseil, 21.9.1995.
  19. Photographie sur Panoramio.
  20. (en) « Cambodia's trigger-happy tourists », BBC News, 24 novembre, 2000. Image.
  21. « Bayreuth bekommt Reuterswärd-Skulptur », Christina Korz in Kurier, 2 mai 2010. « Reuterswärd-Kunst in Bayreuth », photographies de l'installation, sur flickr. L'œuvre a été vandalisée en 2012 (« Maxstraße: Randalierer reißen Zeichen für Gewaltlosigkeit vom Sockel », Kurier, 3 avril 2012).
  22. « Group Show: Knot Violence Exhibition Tour », imaginepeace.com, 19 avril 2011.
  23. « Ringo Starr : 31 ans après l'assassinat de John Lennon, il lui rend hommage », pupepeople.com, 9.12.2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]