Non-conformistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Non-conformistes, appelés aussi dissenters, étaient ceux qui, en Angleterre, refusaient de suivre la doctrine de l'Église anglicane. Il s'agissait notamment des Puritains, des Presbytériens, des Anabaptistes ou des Calvinistes. On oppose les non-conformistes aux Conformistes.

Le terme prit naissance vers 1566, sous Élisabeth Ire, lorsque l'archevêque de Cantorbéry, Matthew Parker, voulut forcer les ecclésiastiques à porter des ornements liturgiques.

Les non-conformistes étaient tenus éloignés des emplois publics, civils ou militaires, par des lois appelées Test Acts.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Non-conformistes » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) D. W. Bebbington. The Nonconformist Conscience. Chapel and Politics 1870-1914
  • (en) Sydney Smith, « Nonconformists », dans The Catholic Encyclopedia, vol. 11, New York, Robert Appleton Company,‎ 1911 (lire en ligne)