Odonymie en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Noms de rue en France)
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Odonymie.

Cet article traite des conventions de l'odonymie en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Angle de la rue de Turenne, dans le 3e arrondissement de Paris : la plaque mentionne le nom actuel de la voie, tandis que son ancien nom — rue de Boucherat — est toujours visible, gravé dans la pierre de l'immeuble.

Il est possible de distinguer plusieurs époques où l'on observe une typologie similaire des noms de rue sur le territoire français :

Statistiques[modifier | modifier le code]

En 2009 en France, les 15 odonymes suivants sont les plus fréquents[1] :

Odonymes les plus courants en France en 2009
# Voie Occurrences
1 Rue de l'Église 7 965
2 Place de l'Église 5 755
3 Grande Rue 3 943
4 Rue du Moulin 3 566
5 Place de la Mairie 3 430
6 Rue du Château 2 963
7 Rue des Écoles 2 779
8 Rue de la Gare 2 771
9 Rue de la Mairie 2 672
10 Rue Principale 2 452
11 Rue du Stade 2 421
12 Rue de la Fontaine 2 346
13 Rue Pasteur[2] 2 020
14 Rue des Jardins 1 755
15 Rue Victor-Hugo[2] 1 621

Plusieurs odonymes rappelant des dates importantes de l'histoire de France approchent ou dépassent également le millier d'occurrences, si on cumule les types de voies et les variantes orthographiques ; entre autres :

Types de voie[modifier | modifier le code]

Les villes françaises utilisent plusieurs noms, définissant plus ou moins le type de voie qu'ils désignent ; en incluant les langues régionales, il en existe plusieurs centaines[3].

On peut citer :

Mais aussi :

La plupart de ces noms de voies peuvent être affublés d'adjectifs qui créent autant de variantes. Ces adjectifs sont par exemple :

  • Grand(e)- : rue, place, boulevard, parvis, voie, etc.
  • Ancien(ne)- : route, chemin, voie, place, etc.
  • Nouveau (nouvelle)- : rue, chemin, voie, etc.
  • Long(ue)- : rue, etc.

Les dénominations suivantes s'appliquent à des voies qui ne sont pas des rues, soit parce qu'elles ne se trouvent pas en zone urbaine, soit qu'elles en sont complètement isolées. Ces voies ne remplissent donc qu'une fonction de circulation exclusivement :

Curiosité[modifier | modifier le code]

Dans les parties du territoire qui avaient pour langue courante une langue autre que le français, il arrive parfois que certains odonymes soient en réalité des tautologies, reprenant la désignation du lieu en langue locale.

Les exemples ci-après se situent dans les pays de langue d'Oc :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Noms et nombre de voies les plus représentées en France », laposte.fr
  2. a et b Louis Pasteur est donc la personnalité possédant le plus de rues à son nom, devant Victor Hugo.
  3. F. Wronecki, V. Habracken, « Glossaire des odonymes français et dialectaux »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article interne[modifier | modifier le code]

Article externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Gendron, La Toponymie des voies romaines et médiévales : Les mots des routes anciennes, Paris, Errance,‎ 2006 (ISBN 2-87772-332-1)
  • D. Badariotti, Les noms de rues en géographie. Plaidoyer pour une recherche sur les odonymes, vol. 625, Armand Collin,‎ mai-juin 2002
  • Jean-Claude Bouvier et Jean-Marie Guillon, La Toponymie urbaine  : significations et enjeux, actes du colloque tenu à Aix-en-Provence (11-12 décembre 1998) organisé par l'UMR Telemme, Paris, éditions L'Harmattan,‎ 2001 (ISBN 2-7475-0656-8)