Nombre quantique magnétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En physique, en mécanique quantique, dans le modèle de Bohr, le nombre quantique magnétique, aussi appelé nombre quantique tertiaire, soit le troisième nombre quantique, symbolisé par ml

Pour une même combinaison des nombres quantique principal n et secondaire l, il existe plusieurs orbitales. Ce qui les différencie est le troisième nombre quantique m, le nombre quantique magnétique, qui donne le nombre d'orbitales d'un même type et qui ont la même énergie (le nombre d'orbitales dégénérées). Il correspond aux différentes orientations que peut prendre l'orbitale dans un champ magnétique extérieur.

Ce nombre quantique magnétique m est quantifié, c'est-à-dire qu'il ne peut acquérir que les valeurs entières entre -l et +l, où l est le nombre quantique secondaire :

l, l-1, l-2, … 0, -1, -2, … -l.

Initiée par la découverte de l'effet Zeeman, l'introduction du nombre magnétique explique la levée de dégénérescence énergétiques des orbitales en présence d'un champ magnétique, et donc la structure hyperfine des raies spectrales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]