Nombre de Dios (Province de Colón)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

9° 34′ 58″ N 79° 28′ 13″ O / 9.58288889, -79.47030556

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nombre de Dios.
Vue imaginaire de Nombre de Dios, sur la côte atlantique de Panama (1672)

Nombre de Dios (littéralement « Nom de Dieu » en espagnol) est une ville sur la côte atlantique du Panama, dans la province de Colón.

Fondée en 1510 par Diego de Nicuesa, c'est le plus ancien établissement espagnol dans l'isthme de Panama toujours habité de nos jours. Elle était à l'origine le port principal de la Flotte des Indes, mais elle était construite à proximité d'un marais malsain, et était impossible à fortifier. Jusque à la fin du XVIIe siècle, il n'y pas de navigation dans l'Atlantique sud pour relier les mines d'argent et d'or du Pérou. Ces minerais sont transportés par une flotte espagnole dans le Pacifique qui apporte le minerai sur la côte Pacifique de l'isthme de Panama. 850 mules étaient employées à porter les objets de valeur jusqu'à Nombre de Dios côté Atlantique. Dans ce port de transbordement, la deuxième flotte espagnole basée à l'arsenal de Carthagène prenait ensuite en charge la cargaison pour l'amener en Espagne. Le port n'était pas occupé tout au long de l'année mais seulement à la saison d'arrivée des convois des deux flottes. Organisé par un « système de convoi » (P. Butel), l'isthme de Panama avait donc le monopole de la route maritime Pacifique-Atlantique jusqu'à la fin du XVIIe siècle. La grève médiocre de Nombre de Dios posant des difficultés pour les escales, on lui substitua celle d'un avant-port : Portobelo.

Francis Drake pilla la ville en juin 1572, et prit en embuscade l'année suivante un convoi de navires chargés de métal précieux.

Au XVIIe siècle, la Flotte des Indes quitta Nombre de Dios pour le port voisin de Portobelo plus facilement fortifiable. Restée quasiment abandonnée, la ville existe toujours de nos jours, bien qu'elle ait perdu grandement de son importance.

Notes et références[modifier | modifier le code]