Nom de la République tchèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme République tchèque est l'appellation officielle en français de l'État du même nom. « Tchéquie » constitue pour sa part l'appellation courte de celle-ci ; ce terme traduit le tchèque Česko apparu pour la première fois en 1777[1], réapparu lors de la création de la Tchécoslovaquie en 1918[2], puis en 1978[3], à la suite de la fédéralisation du pays. La Tchéquie était aussi le nom abrégé de la partie tchèque de la Tchécoslovaquie, occupée par les nazis entre 1938 et 1945, amputée des Sudètes, du nom officiel « protectorat de Bohême-Moravie ». Il s'agit de la traduction de l'allemand Tschechei. L'Allemagne contemporaine a évité de donner au pays le même nom court et l'appelle désormais Tschechien[4]. Pour désigner le territoire de l'actuelle République tchèque, indépendamment du régime politique en place, c'est cependant le terme de "Pays tchèques" (české zemi) qui a été le plus utilisé après 1945[5], jusqu'à la diffusion du terme Česko depuis la fin des années 1990.

Il existe une subtilité géolinguistique propre à la Tchéquie. En effet, les Moraves, citoyens de la République tchèque, refuseront de dire qu'ils sont des « Tchèques » (Čech en tchèque) terme qui désigne pour eux un habitant de la Bohême (Čechy en tchèque), mais se définiront comme tchèques (český) quand ils chercheront à se définir par rapport aux nationalités allemandes, polonaises ou slovaques. Les termes de české zemi («Pays tchèques») ou de Česko (« Tchéquie ») sont là pour définir le nom du pays dont le cœur historique est la Čechy, « Bohême » mais qui inclut, de plus, la Morava, « Moravie ».

L’équivalent tchèque de l’Académie française n’a ni imposé ni réfuté le mot Česko : il lui consacre un long chapitre didactique et explicatif sur son site[6]. Il est, en revanche, prôné par l'Institut géographique national tchèque (Český úřad zeměměřický a katastrální) en 1993 comme étant le « toponyme correct » du pays. Le Ministère des Affaires étrangères lui emboite alors le pas et recommande cette variante sur son site. La presse tchèque et les médias en général utilisent de plus en plus fréquemment le mot Česko (Tchéquie), gardant le terme Česká republika (République tchèque) pour les seules occasions officielles.

La Commission de toponymie de l'Organisation des Nations unies, tout en reconnaissant l'existence de la forme courte en tchèque, n'indique que la forme République tchèque pour désigner le pays en français[7]. Pour la République tchèque, la promotion d'une traduction directe du terme Česko a été au mieux négligée, sinon volontairement ignorée du fait d'un manque de consensus interne[8].

Nom du pays dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

L'équivalent officiel du mot Česko en anglais est Czechia. Le mot anglais Czechia documenté déjà en 1866[9]. D'autres constructions comme The Czechlands (suivant l'exemple de The Netherlands)[10] éventuellement le grammaticalement incorrect Czecho (en lien avec Czechoslovakia) ont été proposées. Toutefois, aucun des termes n'a été adopté. Une des causes possibles est la allégué proximité avec la Tchétchénie, et ainsi que confondent les noms Czech Republic (République tchèque) et Chechnya (Tchétchénie)[11].

Le polonais utilise traditionnellement le mot Czechy pour désigner à la fois la Bohême en tant que pays historique et l’État tchèque. De la même façon, le hongrois Csehország, le croate, slovène et serbe Češka (Чешка) ou le russe Чехия ont une double signification.

Les noms courts en slovaque (Česko), allemand (Tschechien), espagnol (Chequía), italien (Cechia), roumain (Cehia), finnois (Tšekki), danois (Tjekkiet), norvégien (Tsjekkia), suédois (Tjeckien), hébreu (צ'כיה) ou néerlandais (Tsjechië) ont été adoptés et ils sont couramment utilisés. D'autres pays, surtout non européens, utilisent cependant l'appellation officielle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eva Horová, « Česko/Czechia po dvanácti letech », in Akademický bulletin AV ČR 05/2005.
  2. En tant que première partie du mot composé Československo, « Tchécoslovaquie ».
  3. Dans le Dictionnaire du tchèque littéraire.
  4. En tchèque, le mot Čechie — dont la prononciation est proche de l'allemand Tschechien — existe également. Mais il semble ne désigner que la seule Bohême. Par ailleurs, c'est le nom d'un club praguois de football.
  5. Histoire des Pays tchèques, Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný, (dir.), 1995, Point Seuil.
  6. Cf. « Česko » sur le site du Conseil pour la langue tchèque, Ústav pro jazyk český.
  7. Groupe d'experts des nations unies pour les noms géographiques, division francophone, « République tchèque » (consulté le 30 juillet 2010).
  8. Distinction fonctionnelle des noms officiels Česká republika et Česko et de leurs équivalents en langues étrangères. Relevé sténographique de la 7e audience publique du Sénat du Parlement de la République tchèque du 11 mai 2004.
  9. Latest from Prussia. The Mercury, page 4, Saturday 21 July 1866
  10. Quand le Premier ministre des affaires étrangères de la République tchèque, Josef Zieleniec est arrivé en janvier 1993 à New York pour présenter le nouvel Etat devant l'assemblée de l'ONU, une des premières questions des médias américains a été : « Quel sera votre nom ? » Pris de court, le ministre n'a pu que répondre « Czechlands maybe Czechia ». Cela sera le titre de New York Herald Tribune du 3 janvier 1993. Au printemps 1993, la question a été tranchée : cela sera Czechia.
  11. Boston : des Américains confondent Tchétchénie et République tchèque, l'ambassadeur intervient. francetvinfo, 20/04/2013