Nolfo da Montefeltro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nolfo da Montefeltro (Sighinolfo da Montefeltro) (Urbino, 1290 – 1364) est un militaire et condottiere italien qui fut actif au XIVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nolfo, fils de Frédéric Ier de Montefeltro est proclamé seigneur d'Urbino en avril 1323.

Aussitôt il vengea la mort de son père en exécutant ses ennemis réunis à Ferentino.

En 1333, Jean, roi de Bohême, le nomme conseiller et familier.

Il déjoua un complot ourdi par Speranza da Montefeltro, issu d'une branche mineure des Montefeltro et l'exile d'Urbino avec sa famille.

Il occupa Borgo San Sepolcro et la Forteresse de San Leo, l'un au détriment des Tarlati et l'autre des Petrella.

Il a été à la solde de Pise pour le compte de laquelle il occupa Lucques en 1342, puis à celle du duc de Milan, Jean Visconti, en 1351.

Au service de Pérouse, il prit Bettona, qu'il perdit aussitôt puis signa un traité de paix avec le cardinal Albornoz.

Voulant prendre Casteldurante, il est chassé par les habitants d'Urbino avec ses enfants.

Il aurait épousé Margherita[1], fille de Cante Gabrielli seigneur de Gubbio, qui lui donna Fréderic II, son successeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y a probablement une erreur de génération car Margherita di Cante Gabrielli épousa en 1377 un neveu de Nolfo, homonyme (Voir Treccani.it)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) G. Franceschini, I Montefeltro, Milan, Dall'Oglio,‎ 1970
  • (it) Claudio Rendina, Capitani di Ventura, Rome, Newton Compton,‎ 1999 (ISBN 88-8289-056-2)
  • (it) A. Fabretti, Biografie dei capitani venturieri dell'Umbria, Montepulciano,‎ 1842
  • (it) P. Litta, Famiglie celebri italiane, Milan,‎ 1834
  • (it) F. Zamponi, Storia d'Italia nel medio evo, Colla Notizia dei maggiori stati d'Europa, Bologne, Regia Tipografia,‎ 1867
  • (de) F. X. Bronner, Abenteuerliche Geschichte Herzog Werners von Urslingen, Aarau,, Sauerländer,‎ 1828
  • (it) E. Ricotti, Storia delle compagnie di ventura in Italia, Athena,‎ 1929.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]