Noise gate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une noise gate (littéralement porte à bruits) est un effet de traitement sonore dont le but est d'empêcher les sons parasites du signal entrant de passer à travers le circuit audio, dans le but d'obtenir un son le moins parasité possible en sortie. Son utilisation la plus typique est d'être réglée pour couper tout signal ne dépassant pas un certain volume ; elle peut être utilisée pour éviter d'enregistrer ou d'amplifier les petits bruits de fond sur scène ou en studio : prise de respiration, petits chocs et mouvements, etc.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Quand le volume du signal sonore reçu est inférieur à un certain volume ou ne rentre pas dans la plage de fréquences définie, le noise gate ne laisse passer aucun signal, éliminant ainsi les faibles sons parasites des pistes instrumentales qui peuvent s'additionner et s'entendre lors du mixage final. Quand le signal sonore est supérieur au seuil ou entre dans la plage de fréquences autorisée, aucun traitement n'est appliqué.

Application[modifier | modifier le code]

La noise gate trouve son intérêt dans une configuration qui ne laisse passer qu'une certaine partie du signal sonore : en dessous ou au-dessus d'un certain volume sonore ou dans une plage de fréquences définies. Elle est aussi utile pour réduire le phénomène de souffle que l'on rencontre avec les applications sonores électroniques.

Travail sur le volume d'entrée[modifier | modifier le code]

Le noise gate est souvent utilisée pour supprimer les bruits parasites d'une guitare électrique, d'une voix ou d'un autre instrument lors des passages où celui-ci n'est pas utilisé. En effet, les guitares électriques émettent un grésillement continu - surtout lorsqu'on leur applique un effet de distorsion -, trop faible pour être perçu pendant que l'instrument est joué mais audible dans les passages à vide. D'une manière générale, toute prise de son effectuée grâce à des microphones génère des bruits de fond que l'ingénieur du son peut souhaiter faire disparaitre.

Travail sur la fréquence d'entrée[modifier | modifier le code]

Lorsque l'on travaille sur une plage de fréquence resserrée, son application la plus courante consiste à retravailler l'enveloppe sonore des percussions, comme celui des toms d'une batterie, de manière à rendre le son plus agressif d'une part, et d'autre part à masquer le son des autres instruments passant dans les micros. Ce type de traitement permet à chaque tom d'occuper une part bien définie du spectre sonore : ils se détachent ainsi mieux les uns des autres à l'écoute.

Supports[modifier | modifier le code]

Le noise gate se retrouve sous plusieurs formes ; tout d'abord en rack, sous forme d'appareil analogique ou numérique de haute qualité utilisé en studio ou en sonorisation. On trouve également la noise gate intégrée à des appareils faisant intervenir d'autre traitements sonores : c'est notamment le cas dans des appareils multi-effets. La noise gate se retrouve aussi sous forme de pédale d'effet pour instrument, ou encore sous forme numérique dans des logiciels de traitement sonore.

Voir aussi[modifier | modifier le code]