Noir ériochrome T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Noir ériochrome T
Noir ériochrome T
Identification
Nom IUPAC (4Z)-4-[(1-hydroxynaphthalén-2-yl- hydrazinylidène]-7-nitro-3-oxo Y-naphtalène-1-sulfonate de sodium
Synonymes

NET et ERIOT

No CAS 1787-61-7
PubChem 5351620
SMILES
InChI
Apparence poudre noire
Propriétés chimiques
Formule brute C20H12N3NaO7S  [Isomères]
Masse molaire[1] 461,38 ± 0,025 g/mol
C 52,06 %, H 2,62 %, N 9,11 %, Na 4,98 %, O 24,27 %, S 6,95 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le Noir ériochrome T (NET) est un indicateur coloré utilisé lors des titrages d'ions métalliques en solution par complexation, par exemple pour déterminer la dureté de l'eau.

Dans sa forme protonée, cet indicateur est bleu. Il passe au rouge quand il forme un complexe avec le calcium, le magnésium ou d'autres ions métalliques. Sa formule chimique est la suivante: HOC10H6N=NC10H4(OH)(NO2)SO3Na.

Le noir ériochrome T est bleu et devient rouge en présence d'ions métalliques.

Applications[modifier | modifier le code]

Il peut servir d'indicateur lors d'un dosage par l'EDTA[2]. Le passage à la forme bleue se fait lorsqu'assez d'EDTA est ajouté et que les ions forment des complexes avec l'EDTA plutôt qu'avec le Noir ériochrome T.

Il a également été utilisé pour détecter les terres rares[3].


Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. mesure de la dureté de l'eau
  3. (en) Dubenskaya, L. O. and Levitskaya, G. D., « Use of eriochrome black T for the polarographic determination of rare-earth metals », Journal of Analytical Chemistry, vol. 54, no 7,‎ 1999, p. 655–657 (ISSN 1061-9348, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]