Noelle Pikus-Pace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pace.

Noelle Pikus-Pace, née le 8 décembre 1982 à Provo, est une skeletoneuse américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts en 2000 avant de rejoindre l'équipe des États-Unis en 2002. En 2005, elle remporte la coupe du monde et devient vice-championne du monde derrière la suissesse Maya Pedersen. En 2006, elle renonça aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin en raison d'une fracture de la jambe puis mis un terme à sa carrière à cause d'un harcèlement sexuel de la part de son entraîneur. Mais en 2007, elle revient à la compétition et alors qu'elle n'est pas dans les favorites, elle obtient le titre de championne du monde, devant cette fois-ci Maya Pedersen. Après avoir fini quatrième des JO de Vancouver 2010 sur un engin dessiné et créé par son mari Janson Pace[1], elle décide de retirer de la compétition de haut niveau. Mais durant l'été 2012, elle envisage de reprendre le skeleton dans l'optique de participer aux JO de Sotchi 2014. Son retour est gagnant puisqu'elle s'impose à deux reprises sur le circuit de la Coupe du monde à Königssee en Allemagne et à Sotchi en Russie en 2013, plus de huit ans après ses premières victoires. Elle est de nouveau médaillée aux Championnats du monde à Saint-Moritz, en argent derrière la britannique Shelley Rudman[2]. En 2014, elle devient vice-championne olympique devancée par Elizabeth Yarnold.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Argent médaille d'argent en individuel.
  • 2007 : Or médaille d'or en individuel et Argent médaille d'argent en équipe mixte.
  • 2013 : Argent médaille d'argent en individuel et Or médaille d'or en équipe mixte.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Jeff Zillgitt, Pikus-Pace, like her sled, is a rebuilding project, sur usatoday.com, 11 février 2010
  2. [2] Michael C. Lewis, Utah’s Noelle Pikus-Pace claims silver at world skeleton championships, The Salt Lake Tribune (site), 1er février 2013

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :