Noël Akchoté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Noel Akchote)
Aller à : navigation, rechercher

Noël Akchoté

Naissance 7 décembre 1968 (46 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Musicien
Activités annexes Producteur
Genre musical Musique improvisée, Jazz, B.O.F.,
Instruments Guitare
Années actives 1990-2010
Labels Drag City, Noël Akchoté Downloads, Rectangle, Winter & Winter
Site officiel http://www.noelakchote.org

Noël Akchoté est un guitariste français né à Paris le 7 décembre 1968.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à 8 ans qu'il commence la guitare, puis il jouera et apprendra notamment avec Tal Farlow, Barney Wilen, Chet Baker, Philip Catherine, John Abercrombie.

Au début des années 1990, il s'éloigne du jazz pur pour s'intéresser davantage à une musique improvisée plus expérimentale[1]. Il joue dans les groupes de Henri Texier, Louis Sclavis, Daniel Humair, Jacques Thollot, Sam Rivers mais également avec Derek Bailey, Eugene Chadbourne, Fred Frith, Evan Parker, Lol Coxhill, Tim Berne ou George Lewis et Trash Corporation.

En 1991, il fonde l'Astrolab, laboratoire musical créé au début des Instants chavirés avec Thierry Madiot et en collaboration avec Benoit Delbecq et Daniel Beaussier qui se poursuivra jusqu'à fin 1994.

En 1992, il reçoit le prix de composition du concours national de jazz de la Défense[1].

En 1996, il rencontre Quentin Rollet aux Instants Chavirés à Montreuil et décident de monter ensemble le label Rectangle qui sera actif jusqu’en 2003 et publiera en tout une cinquantaine de disques. À l’occasion du disque Morceaux Choisis, qui réunit les Recyclers et des chanteurs, il entame une collaboration avec Katerine qui se poursuit aujourd’hui encore (notamment au cinéma). Rectangle a produit 2 albums de Jean-Louis Costes que Noël Akchoté invite désormais régulièrement sur ses disques « Cabaret ». Le label a également découvert Red en produisant son premier disque Felk, puis une reprise de l’intégralité de l’album Songs From A Room de Leonard Cohen. Red participe lui aussi aux « Cabarets ». Il a également participé à deux disques d’entretiens, l’un entre les Straub et Thierry Jousse, et l’autre avec la contrebassiste Joëlle Léandre.

En 1999, il débute une série d’enregistrements solos intitulés « Joseph » qui donneront lieu à 3 albums jusqu’en 2003.

Il a depuis collaboré avec David Grubbs, Luc Ferrari, David Sylvian, Jim G. Thirlwell (pour son groupe Steroïd Maximus), Bruno Letort, Max Nagl (actuellement encore au sein du quatuor jazz Big Four), Andrew Sharpley, Jean-François Pauvros, Richard Pinhas ou le groupe Earth de Dylan Carlson.

Ses deux derniers disques solos pour le label allemand Winter & Winter sont consacrés à la musique du guitariste Sonny Sharrock (Sonny II en 2004) et à celle de Kylie Minogue (So Lucky en 2007). Parallèlement, il réalise pour la série « AudioFilms » de ce label des « Cabarets » enregistrés en public et réunissant des musiciens d’horizons toujours très variés. Il est également directeur musical de l’opéra Der Kastanienball – The Fall of Lucrezia Borgia sur un livret de Stefan Winter.

Noël Akchoté est membre de la rédaction du magazine musical autrichien Skug.

Il a travaillé sur les films de Thierry Jousse aussi bien comme acteur qu’en réalisant la bande originale de son premier long métrage Les Invisibles.

En 2007, il rédige la préface du livre Musiques expérimentales du journaliste Philippe Robert.

Du jazz à l’improvisation, en passant par la chanson, le rock ou la variété, son parcours et ses pratiques permettent difficilement de lui attribuer un style précis, pas plus qu’une appartenance à un courant ou à un milieu musical spécifique.

Il est également le frère aîné de l'artiste électro SebastiAn.

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

À plusieurs[modifier | modifier le code]

Avec David Grubbs[modifier | modifier le code]

Avec The recyclers[modifier | modifier le code]

Avec Max Nagl[modifier | modifier le code]

Avec Augustin Brousseloux[modifier | modifier le code]

    • 2014 - Joy Metal (MP3, Album, Believe Digital)
    • 2014 - Dark Ding Dong (MP3, MiniAlbum, Believe Digital)
    • 2014 - Tone on Tone (MP3, EP, Believe Digital)

Musique de film[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Robert, Musiques expérimentales. Une anthologie transversale d’enregistrements emblématiques. Le Mot et le Reste/GRIM. 2007.
  • Albert Ayler Témoignages sur un holy ghost, Collectif sous la direction de Franck Médioni, Le Mot et le Reste, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Carles, André Clergeat et Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Ed. Robert Laffont, Coll. Bouquins, Paris, 1994, (ISBN 2-221-07822-5), p. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]