Noe Itō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noe et Ito.
Noe Itō.

Noe Itō (伊藤 野枝) (21 janvier 1895-16 septembre 1923 à Imajuku, Fukuoka, Japon) est une anarchiste japonaise, auteure et féministe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a démontré très tôt des talents d'écriture et d'engagement partisan.

Elle vit à partir de 1916 avec Sakae Osugi (1885-1923).

Au début des années 1920, elle publie le journal féministe libertaire Seiko (Bas-Bleu)[1].

En 1923, lors du séisme de 1923 de Kantō, Noe et Sakae sont sommairement exécutés par le lieutenant Amakasu sous couvert de défense de l'État.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marianne Enckell, Y en a pas une sur cent, Réfractions, n°24, printemps 2010, texte intégral.