Nodularine R

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nodularine R
Nodularin R.svg
Structure de la nodularine R
Identification
Nom IUPAC cyclo[(2S,3S,4E,6E,8S,9S)-3-amino-9-méthoxy-2,6,8-triméthyl-10-phényl-4,6-décadiénoyl-D-γ-glutamyl-(2Z)-2-(méthylamino)-2-buténoyl-(3S)-3-méthyl-D-β-aspartyl-L-arginyle]
No CAS 118399-22-7
No RTECS GU2294250
PubChem 14217092
ChEBI 279920
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C41H60N8O10  [Isomères]
Masse molaire[1] 824,9627 ± 0,0416 g/mol
C 59,69 %, H 7,33 %, N 13,58 %, O 19,39 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC[2]
Très toxique
T+



Transport[2]
-
   2811   
SGH[2]
SGH06 : Toxique
Danger
H315, H317, H319, H335, P260, P264, P280, P284, P301+P310, P302+P350,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La nodularine R est un peptide non ribosomique produit par une cyanobactérie planctonique, la Nodularia spumigena. Il s'agit d'un pentapeptide macrocyclique contenant plusieurs acides aminés non protéinogènes rares tels que la méthyldéshydrobutyrine et l'ADDA, un acide β-aminé.

La nodularine R est une cyanotoxine, plus précisément une hépatotoxine puissante susceptible d'endommager gravement le foie et qui représente un risque sanitaire pour les animaux sauvages et domestiques ainsi que pour les humains.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b et c Fiche Sigma-Aldrich du composé Nodularine R, consultée le 5 juin 2013.