Nobilis (jeu de rôle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nobilis est un jeu de rôle de fantasy urbaine créé par Jenna K. Moran, créditée sous le nom de R. Sean Borgstrom. Les joueurs y incarnent des "Puissances Souveraines" appelées les Nobilis. Chaque Noble est la personnification d'un concept ou d'une part de la réalité tels que le Temps, la Mort, les Meubles ou la Conspiration. Contrairement à la plupart des jeux de rôle, Nobilis n'utilise pas de dés.

Univers[modifier | modifier le code]

Nobilis s'inspire de nombreuses sources, dont les mythologies chrétienne et nordique, en y ajoutant de nombreux détails originaux. La Terre Prosaïque du jeu correspond à quelques variations près à notre monde : elle est le reflet déformé de la vraie réalité du Monde Mythique, monde animiste où chaque chose possède un esprit propre. Le Monde Mythique est lui plat et réside quelque part entre les branches du Frêne Universel, Yggdrasil. Celui-ci porte d'innombrables autres mondes ; à son sommet se situe le Paradis, source de toute beauté, auquel seuls les Anges ont accès ; dans ses racines se trouve l'Enfer, source de toute corruption. Autour d'Yggdrasil se trouve le Mur Mystérieux, marquant les limites de la Création.

Chaque parcelle de la réalité, concept ou classe d'objets, est incarné par une puissance quasi-divine, un Imperator. Chacun d'eux représente et gouverne un ou plusieurs Domaines, dont il a un contrôle généralement étendu. Les Imperators sont engagés dans une lutte mortelle contre les Tourmenteurs, de terribles entités venues d'au-delà du Mur Mystérieux, dont le but est de détruire la réalité. Cette guerre, le Valde Bellum, occupe l'attention des Imperators dans le Monde Spirituel. Afin de protéger la Terre et les autres mondes des attaques directes des Tourmenteurs, les Imperators placent un fragment de leur âme dans un humain (ou occasionnellement, un animal ou objet), créant ainsi un Nobilis. Chaque Nobilis représente un des Domaines de leur Imperator ; une Familia Caelestis regroupe les Nobilis liés à un même Imperator, loyaux à celui-ci ainsi qu'entre eux. Dans le même ordre d'idées, un Imperator protège son corps physique en créant un Sanctuaire, sorte d'univers parallèle de taille et d'aspect variable, relié à la Terre et reflet de sa propre nature : des dommages infligés au Domaine de l'Imperator affecteront son Sanctuaire.

L'Imperator Seigneur Entropie, à la tête du Conseil des Quatre chargé de diriger la Terre, surveille les actions des Nobilis et leur impose son Code Fidelitatis, constitué de cinq lois. La première et plus contraignante d'entre elles est la Loi de l'Anémone : "Tu n'aimeras point". Ironiquement, un Nobilis peut créer une Ancre, c'est-à-dire un humain dont il peut prendre le contrôle ; or pour créer un tel lien, le Nobilis doit aimer ou haïr l'humain en question.

Les fleurs ont une signification particulière pour les Nobilis et leurs Imperators. Selon l'univers du jeu, les Anges les ont utilisées comme outil pour contrôler et diffuser leur pouvoir lors de la création du monde. Chaque Nobilis et Imperator possède un blason auquel sont associés des fleurs, lesquelles sont souvent utilisées dans leurs rites magiques. De même, le Maître de Jeu est appelé la Divine Rose Trémière, fleur représentant la vanité et l'ambition.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement à la plupart des jeux de rôle, Nobilis n'utilise pas de dés ou autre générateur de hasard pour déterminer le résultat des actions des joueurs. Il s'appuie sur un système de points de Miracle à dépenser pour réaliser certaines actions ; celles-ci n'échouent pratiquement jamais. Au lieu de se focaliser sur la réussite ou non des actions, la narration insiste sur les conséquences de celles-ci. Étant donné qu'un affrontement physique entre Nobilis est très coûteux en points de Miracle, et qu'un Nobilis peut balayer sans problème un grand nombre d'humains en une fois, le côté social du jeu de rôle est encouragé. Malgré la toute-puissance apparente des personnages, ils doivent en fait prendre en compte les implications de toutes leurs actions, ainsi que les réactions des autres Nobilis et Imperators qu'ils ont pu contrarier.

Chaque personnage possède 4 attributs, à partir desquels sont calculés les coûts de chaque Miracle :

  • l'Aspect, c'est-à-dire la force physique et intellectuelle du personnage
  • le Domaine, degré de contrôle de la partie de la réalité qui lui a été attribuée
  • le Royaume, degré de contrôle du Sanctuaire auquel il appartient
  • l'Esprit, représentant la part de "divinité" que leur âme possède.

Chaque attribut possède un nombre de points de Miracle associés.

La création de personnage dans Nobilis donne au joueur un contrôle inhabituel sur son environnement. Les joueurs possèdent un espace de personnalisation considérable dans la création de leur propre avatar, et peuvent en plus créer leurs Imperator et Sanctuaire. De plus, chaque Nobilis possède une Affiliation, c'est-à-dire une philosophie générale suivie par le personnage, ainsi qu'un ensemble de Limites et Restrictions. Ces contraintes permettent au personnage de récupérer des points de Miracle au cours du jeu.

Publication[modifier | modifier le code]

Première édition[modifier | modifier le code]

La première édition est imprimée à la demande par Pharos Press en 1999, avec une illustration de couverture par Alphonse Mucha.

Deuxième édition[modifier | modifier le code]

La deuxième édition est imprimée en 2002 par Hogshead Publishing. Lorsque la maison d'édition ferma en 2003, les droits de l'ouvrage furent rendus à l'auteur, et des arrangements furent pris avec Guardians of Order pour publier la deuxième édition.

L'ouvrage est un beau livre, réalisé par Headless Hollow, avec un ruban marque-page. Il est appelé le "Grand Livre Blanc" par les joueurs. Il comporte des illustrations de pleine page en noir et blanc, dont certaines par Charles Vess et Michael Kaluta. De nombreuses microfictions de Borgstrom complètent les marges du livre.

L'édition francophone a été publié par 2d Sans Faces en 2002. Pour des raisons d'espace disponible, le scénario inclus dans l'édition originale a été remplacé par un nouveau scénario créé pour l'occasion, centré autour d'un Sanctuaire obsédé par les médias. Un écran de jeu, intitulé Perfidie, est publié fin 2002, avec un livret incluant des errata ainsi que le scénario de l'édition originale.

Troisième édition[modifier | modifier le code]

La troisième édition du jeu est prévue, en version originale, pour début 2011[1],[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nobilis a reçu le Grog d'or 2002, décerné par le Guide du Rôliste Galactique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]