Nizar Chaari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nizar Chaari

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Nizar Chaari

Naissance 11 juin 1977 (37 ans)
Sfax, Tunisie
Nationalité tunisienne
Profession
producteur et animateur
Distinctions
Ordre du mérite national au titre du secteur culturel

Nizar Chaari (نزار الشعري), né le 11 juin 1977 à Sfax, est un producteur et animateur de radio et de télévision tunisien.

Carrière radiophonique[modifier | modifier le code]

Radio Sfax[modifier | modifier le code]

Il se lance dans le milieu des médias en 1993, au sein de Radio Sfax[1], où il passe dix ans. Durant les trois premières années, il effectue des reportages pour Fadhaet echabeb. En 1997, il se lance dans la coproduction avec des programmes comme Zifef El Athir, Marafi El Ahad (actualité cinéma et théâtre) et Founoun (théâtre et arts divers).

Dès 1998, il lance la coproduction du programme Sebii elfounoun et réalise des interviews aux Journées cinématographiques de Carthage, notamment de Youssef Chahine, Yahya El Fakharani, Hichem Rostom et Mohamed Zran. Dès 1999, il coproduit également les programmes Chamarikh et Hedhi ghneya likom[1] et réalise durant les festivals estivaux des interviews de divers chanteurs tunisiens et arabes.

En 2000, il produit et présente les programmes Ithnayn ala alhawa, Rabii elfounoun (théâtre) et Website (actualité Internet). Durant les saisons suivantes, il produit et présente les programmes 7/7, Binafs al houdhoudh et Mousica bilahdoud.

Mosaïque FM[modifier | modifier le code]

Entre novembre 2003 et mai 2004, il effectue une nouvelle étape de sa carrière : il ouvre les programmes de la première radio privée tunisienne, Mosaïque FM, le 7 novembre 2003 et devient le premier directeur de programmation de la station[1].

Il produit et présente Ala kol Elsen, du lundi au vendredi à 12h00, avec de nombreux invités et des nouvelles du monde entier, ainsi que Saturday Star avec des correspondants au Canada, à New York, Paris, Dubaï et Le Caire.

Carrière télévisée[modifier | modifier le code]

Canal 21[modifier | modifier le code]

En parallèle avec sa carrière radiophonique, en 2003, il est engagé par Canal 21 et en devient le correspondant à Sfax. Il y produit et présente ensuite Chat Rhythm abordant l'actualité des festivals et des arts. Présentant également Youth Interviews, il présente surtout, jusqu'en 2004, le prime time quotidien de la chaîne, Dima 21[1], du dimanche au vendredi puis le produit durant un an. En 2007. il présente Knet 21.

Tunisie 7[modifier | modifier le code]

En juillet 2004, arrivant sur Tunis 7, la principale chaîne publique, il intègre l'équipe de Nismet Sbeh[1] dans l'émission matinale de Tunis 7 qu'il présente les mardis, jeudis et samedis. Durant cette même année, il présente aussi la cérémonie de clôture des Journées cinématographiques de Carthage et coprésente la soirée présidentielle du 24 octobre et TV Hope durant 24 heures.

En 2005 et 2007, il présente par ailleurs le Festival de la musique tunisienne ainsi que l'ouverture du Festival arabe de la télévision et de la radio 2005. Le 11 février 2008, il débute l'animation de la nouvelle émission de jeu de la chaîne, une version tunisienne d'Une famille en or intitulée Ahna Hakka[2],[1].

Ettounsiya TV[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, il commence à animer l'émission Klem Ennass sur la chaîne privée Ettounsiya TV.

D-light entertainment[modifier | modifier le code]

En 2008, il crée sa société de production, D-LIGHT Entertainment, qui produit plusieurs émissions comme Wa men asmaehi, Tounsi wrasi aali ou encore Tunis Kasida.

Presse[modifier | modifier le code]

En 2004, il débute l'écriture d'une colonne hebdomadaire dans le quotidien Le Renouveau sous le titre de Star news. En 2009, il rachète le magazine people Tunivisions et devient son directeur général.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il se marie en septembre 2007 avec Dora Miled, fille de Aziz Miled, l'un des hommes les plus riches de Tunisie. Leur mariage se déroule au palais Essaâda de La Marsa[3]. En octobre 2009, sa fille Souleyma voit le jour.

Prix[modifier | modifier le code]

Il reçoit plusieurs prix dont le titre de meilleur animateur en Tunisie (2005) et l'insigne de l'Ordre du mérite national au titre du secteur culturel (28 juin 2008).

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]