Nitrostarch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nitrostarch ou explosif H est un composé explosif brisant qui brûle sous l'effet d'une flamme, mais explose sous l'effet d'une onde de choc.

Nitrostarch
Identification
Nom IUPAC Nitrostarch
Synonymes

nitroamidon, nitrate d'amidon...

No CAS 118-96-7
No EINECS 204-289-6
Apparence cristaux blanc cassé à jaunatres[1].
Précautions
Directive 67/548/EEC
Explosif
E

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nitrostarch a été découvert en 1883 par H. Barconnot.

Il est le résultat de la nitration de l'amidon par une solution d'acide sulfurique concentré et d'acide nitrique concentré.

Il a souvent été utilisé dans les grenades à mains lors de la Première Guerre mondiale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le nitrostarch a une puissance d'onde de choc légèrement inférieur à celle du T.N.T mais plus puissante que celle de TATP.

Il se présente sous forme de poudre blanc cassé à jaunâtre (un peu comme du RDX) mais on peut le plastifier comme le C-4.

Il doit être activé par un explosif primaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]