Nissan Primera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nissan Primera
Infiniti G20
Nissan Primera P10

Marque Drapeau : Japon Nissan
Années de production 1990 - 2007
Classe Familiale
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence ou Diesel
Position du moteur Avant
Cylindrée De 1 597 à 1 998 cm3
Puissance maximale De 75 à 150 ch
Couple maximal De 132 à 314 Nm
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline tricorps 4 et 5 portes, 5 places
Break 5 portes, 5 places
Chronologie des modèles
Précédent Nissan Bluebird

La Nissan Primera est une ligne de berline familiale et intermédiaire produite entre 1990 et 2008 sous les noms de série (W)P10, (W)P11, (W)P11-120, (W)P11-144 et (W)P12. Conçue comme le successeur de la Nissan Bluebird, la Primera était principalement destinée pour les marchés japonais, nord-américain et européen. La version européenne a été déclinée dans les variantes break et berline et a été produite à Washington dans la Cité de Sunderland en Angleterre sauf pour le modèle break W10. Au Japon, la Primera avait succédé à la Nissan Langley et a été vendue sous la marque Prince. En Amérique du Nord, les séries P10 et P11 ont été rabaptisées G20 et commercialisées comme berline de luxe sport d'entrée de gamme sous la marque Infiniti. Le modèle a aussi bénéficié, au cours des années, de plusieurs améliorations dont la performance du moteur et la suspension. Dans les années 2000, la Primera connaît cependant une baisse des ventes. Entre 2005 et 2008 elle est retirée des ventes et sa production est définitivement stoppée.

P10 (1990-1995)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nissan Primera P10.

En 1990, Nissan lance la Primera première génération. Déclinée en break 5 portes et en berline 4 et 5 portes, elle est dotée d'un châssis conventionnel à traction avant et dispose d'une boîte manuelle à cinq vitesses ou, pour certaines versions, d'une boîte automatique à quatre vitesses. C'est la première voiture de la marque à disposer de suspensions multibras à l'avant. Elle est d'abord disponible dans les versions suivantes: L, LS, LSX, GS, GSX et ZX. Les L, LS et LSX sont équipées d'un moteur 1,6 litre et les LS, GS et GSX d'un moteur 2,0 litres de 115 ch (86 kW; 117 PS). La ZX a un moteur 2,0 litres de 150 ch (112 kW; 152 PS). En 1992, Nissan renouvelle la gamme en introduisant les versions LX, SLX , SGX et EGT. La L représente la version de base avec un moteur essence 1,6 litres. La LX est présentée comme une version plus chic avec un moteur essence ou diesel 2,0 litres. SLX est le modèle milieu de gamme avec un moteur diesel 1,6 ou 2,0 litres ou un moteur essence 2,0 litres. La SGX est la version luxe equipée d'un moteur 2,0 litres de 115 ch (86 kW; 117 PS). La eGT est la version sportive avec un moteur 2,0 litres de 150 ch (112 kW; 152 PS).

En 1994, la puissance des moteurs est légèrement augmentée et les moteurs 1,6 litres délivrent ainsi une puissance de 102 ch (76 kW; 103 PS) et les moteurs 2,0 litres une puissance de 123 ch (92 kW; 125 PS). L'ensemble de la gamme est à nouveau redessiné, bien que les version restent à peu près similaires. L'Equation remplace la L comme version de base et dispose, comme son prédécesseur, d'un moteur essence 1,6 litres. La SGX est remplacé par la SE. Nissan introduit aussi la T4 qui est équipée d'un moteur de 150 ch (112 kW; 152 PS) et dispose d'une transmission intégrale. Un autre nouveau véhicule est la SRI équipée d'un moteur essence 1,6 ou 2,0 litres.

Avec l'introduction de la Primera, Nissan cible principalement le marché européen. Au Royaume-Uni par exemple, le modèle est présenté comme le successeur de le Bluebird. Une partie est exportée vers le Japon et la Russie. Aux États-Unis, la Primera est rebaptisée Infiniti G20 et vendue comme un modèle haut de gamme.

P11 (1995-2002)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nissan Primera P11.

Entre 1995 et 1996 Nissan lance la Primera deuxième génération au Japon et en Europe. Comme la P10, la Primera P11 est déclinée dans les versions berline et break et est équipée soit d'un moteur essence 1,6 litre ou 2,0 litres soit d'un moteur diesel 2,0 litres. Le constructeur apporte une amélioration en rajoutant la suspension arrière multibras.

Au Japon, la Primera est initialement produite avec un moteur SR18DE, SR20DE ou SR20VE et vendue comme berline. Nissan introduit également un modèle avec transmission automatique CVT, dont une version Tiptronic à six vitesses pour les séries M6 G-V, Autech et la berline Te-V. La Primera HP11 TE-V est équipée d'un moteur SR20VE et une transmission automatique CVT-M6. En plus de la Primera original, Nissan lance la Primera Camino comme un modèle clone pour les différents réseaux de distribution. Aux États-Unis Nissan continue à vendre la Primera sous la marque Infiniti et utilise les mêmes altérations que la Primera Camino au niveau de la grille et des lampes arrières.

Au Royaume-Uni la berline 5 portes et la break sont produites à partir de 1997. Certaines sont équipées d'un moteur SR20DE et une transmission automatique. Entre 1997 et 1998, la Primera P11 est aussi assemblée a Wiri, en Nouvelle-Zélande. En 1998, Nissan y lance la Primera SMX en nombre limité. Produite en collaboration avec le fabricant de pièces automobile Stillen Sports Parts, la SMX dispose de freins à disques percés en croix, des ressorts Eibach et un kit carrosserie plus agressif. Seul 24 exemplaires seront commercialisés.

En 1999, Nissan modernise la Primera. La partie avant est redessinée avec une grille refaite en forme d'aile et les phares sont remplacés par des phares clairs et des projecteurs modernes à lentille. Certains modèles plus haut de gamme sont même dotés de phares au xénon. En plus des changements extérieurs, des nouvelles améliorations techniques sont introduites. Les modèles d'entrée de gamme tels que la "S" sont désormais équipés d'une climatisation automatique et de coussins gonflables latéraux et avants. D'autres modèles reçoivent un moteur essence 1,8 litres QG18DE. Ces nouvelles Primeras ont alors le code P11-144. Cette modernisation ne s'applique cependant pas à tous les modèles Primera et Camino en dehors de l'Europe. Nissan décide au lieu de les faire ressembler au modèle Infiniti.

P12 (2002-2008)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nissan Primera P12.

En 2001, Nissan présente la Primera troisième génération, deux ans après la création de l'alliance Renault-Nissan. Commercialisée en 2002, la nouvelle Primera se différencie des versions antérieures par son habitacle plus moderne et les nouveaux équipements électroniques tels que le radar anti-collision, le régulateur de vitesse ou encore une caméra de rétrovision[1]. Un des modèles est la Primera 20V qui dispose d'une transmission manuelle à 6 vitesses, d'un moteur de 2.0 SR20VE Neo VVL qui délivre une puissance de 150 kW (204 ch) à 7 200 tr/min et 206 N·m (21,0 kgf·m) de couple à 5 200 tr/min. D'autres sont équipées d'un moteur diesel 2.2 VDi de 126 ch. En raison d'une baisse des ventes, la Primera est finalement retirée du marché à la fin de 2006 et la production prend fin en 2008.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :