Nisida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nisida vue de la mer
Nisida vue de Posillipo

40° 47′ 43″ N 14° 09′ 48″ E / 40.79528, 14.16333 () Nisida est une petite île appartenant à l'archipel parthénopéen des îles Phlégréennes, située à proche distance des côtes de Capo Posillipo, à l'intérieur du territoire de la ville de Naples. Son statut d'île datant de l'Antiquité est aujourd'hui contesté car celle-ci est reliée depuis plusieurs décennies déjà à la terre ferme par une longue passerelle de pierre.

L'île est quasi-parfaitement circulaire (hormis l'arrivée de Porto Paone) avec un diamètre d'environ 0,5km et une hauteur maximale de 109m, tout cela permettant de prouver de manière irrévocable l'origine volcanique de l'île. De nombreux éléments dénotent un antique abaissement du terrain dû à des phénomènes de bradyséisme comme dans beaucoup d'autres zones des Champs Phlégréens.

À l'époque classique se construisit la villa Lucullus, devenue célèbre pour les fêtes et les repas qui y étaient célébrés. Marcus Junius Brutus y avait lui aussi sa villa où Porzia, fille de Caton d'Utique, se suicida.

À l'époque moderne, dès le XVIe siècle commença la construction d'un château qui devint par la suite l'une des citadelles de la défense napolitaine.

Siège de l'Académie aéronautique, l'île n'est aujourd'hui pas encore totalement ouverte et accessible au public, celle-ci étant divisée entre une garnison et une prison pour mineurs datant de 1934.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Le bras de mer situé entre Nisida et Capri est le célèbre lieu de légende homérique où auraient vécu les sirènes qui tentèrent Ulysse.
  • Edoardo Bennato dédit à Nisida une célèbre chanson jouant sur son statut d'île contestée: « Venite tutti a Nisida / Nisida... / ...è un'isola / e nessuno lo sa. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]