Nishi-Hongan-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nishi Hongan-ji
Image illustrative de l'article Nishi-Hongan-ji
Bâtiments principaux du Nishi Hongan-ji
Présentation
Culte Bouddhisme
Type Jōdo shinshū
Début de la construction 1591
Site web www.hongwanji.or.jp/
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Commune Kyōto
Coordonnées 34° 59′ 31″ N 135° 45′ 06″ E / 34.992047, 135.751611 ()34° 59′ 31″ Nord 135° 45′ 06″ Est / 34.992047, 135.751611 ()  

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Nishi Hongan-ji

Géolocalisation sur la carte : Kyoto

(Voir situation sur carte : Kyoto)
Nishi Hongan-ji

Le Nishi Hongan-ji (西本願寺, Nishi-Hongan-ji?) ou « Temple du vœu originel de l'ouest », est l'un des temples de l'école Jōdo shinshū à Kyōto.

Histoire du temple[modifier | modifier le code]

En 1591, le temple Hongan-ji obtient des terres de Hideyoshi Toyotomi et se voit déplacé depuis sa location originale à Ōsaka. Le mausolée de Shinran, fondateur du Jōdo shinshū est lui déplacé à Ōtani, à l'est de Kyōto, au début de l'époque d'Edo.

En 1602, le shogun Tokugawa Ieyasu confie des terres au patriarche Kyōnyo (ja) avec l'autorisation de l'empereur Go-Yōzei, afin de séparer le temple en deux pour réduire son influence[1].

Le Nishi-Hongan-ji se situe sur la rue Horikawa, à l'ouest du Higashi-Hongan-ji. Il est plus ancien que celui-ci et son architecture est mieux conservée[1]. Il est classé parmi les monuments historiques de l'ancienne Kyōto du patrimoine mondial de l'UNESCO.


Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Esben Andreasen, Popular Buddhism In Japan: Shin Buddhist Religion & Culture, pp. 11, 38-39, 105 / University of Hawaii Press, 1998, ISBN 0-8248-2028-2
  • Jérôme Ducor, Terre Pure, Zen et autorité : La Dispute de l'ère Jôô et la Réfutation du Mémorandum sur des contradictions de la foi par Ryônyo du Honganji, avec une traduction annotée du Ha Anjin-sôi-no-oboegaki, Collège de France, Bibliothèque de l'Institut des Hautes Etudes Japonaises, De Boccard, Paris, 2007 ((ISBN 978-2-913217-18-8)).