Nikos Tselios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nikos Tselios (né le 20 janvier 1979 à Oak Park, Illinois aux États-Unis) est un ancien joueur professionnel de hockey sur glace qui évoluait au poste de défenseur. Il est le cousin de Chris Chelios.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une saison avec les Young Americans de Chicago de la Midwest Elite Hockey League, Nikos Tselios rejoint en 1996 les Bulls de Belleville de la Ligue de hockey de l'Ontario, marquant 46 points en 64 parties durant sa première saison et étant nommé dans l'équipe des recrues. Doté d'un physique impressionnant, il est choisi en première ronde du repêchage d'entrée dans la LNH 1997, 22e au total, par les Hurricanes de la Caroline. Au cours de la saison 1997-98 de la LHO, il est transféré aux Whalers de Plymouth, franchise proche des Hurricanes. Au championnat du monde junior 1998, il représente les États-Unis.

Après une saison supplémentaire avec les Whalers où il inscrit 60 point en 60 matchs, il devient professionnel avec les Cyclones de Cincinnati de la Ligue internationale de hockey. Suite à la dissolution de la LIH en 2001, il rejoint les Lock Monsters de Lowell de la Ligue américaine de hockey. Au cours de la saison 2001-02, il fait deux apparitions en Ligue nationale de hockey avec les Hurricanes. Au cours de la saison suivante, il rejoint les Falcons de Springfield. Durant l'été 2003, il signe comme agent libre avec les Coyotes de Phoenix. Pour la saison 2004-05, il joue pour les Grizzlies de l'Utah mais après seulement cinq apparitions, il retourne à Springfield sous la forme d'un prêt.

La saison suivante, il tente l'aventure en Europe, tout d'abord en SM-liiga finlandaise avec le KalPa Kuopio puis en Elitserien suédoise avec le Färjestads BK qui remporte le titre. De retour aux États-Unis, il joue pour les Hounds de Chicago de la United Hockey League mais après quatre matchs joués, il retourne en Suède où il signe avec le Örebro HK de la Division 1. En 2008, il prend sa retraite professionnelle[1].

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1995-96 Young Americans de Chicago MWEHL 27 5 8 13 40 - - - - -
1996-97 Bulls de Belleville LHO 64 9 37 46 61 6 1 1 2 2
1997-98 Bulls de Belleville LHO 20 2 10 23 16 - - - - -
Whalers de Plymouth LHO 41 8 20 28 27 15 1 8 9 27
1998-99 Whalers de Plymouth LHO 60 21 39 60 60 11 4 10 14 8
1999-00 Cyclones de Cincinnati LIH 80 3 19 22 75 10 0 2 2 4
2000-01 Cyclones de Cincinnati LIH 79 7 18 25 98 5 0 3 3 0
2001-02 Hurricanes de la Caroline LNH 2 0 0 0 6 - - - - -
2001-02 Lock Monsters de Lowell LAH 70 3 16 19 64 - - - - -
2002-03 Lock Monsters de Lowell LAH 61 4 5 9 65 - - - - -
Falcons de Springfield LAH 13 0 2 2 12 6 0 0 0 4
2003-04 Falcons de Springfield LAH 75 5 8 13 105 - - - - -
2004-05 Grizzlies de l'Utah LAH 5 1 1 2 4 - - - - -
Falcons de Sringfield LAH 35 3 6 9 37 - - - - -
2005-06 KalPa Kuopio SM-liiga 21 0 2 2 67 - - - - -
2005-06 Färjestads BK Elitserien 7 0 0 0 10 11 1 0 1 12
2006-07 Hounds de Chicago UHL 4 0 0 0 0 - - - - -
2006-07 Örebro HK Division 1 8 3 4 7 2 - - - - -
2007-08 Örebro HK Division 1 32 4 13 17 132 - - - - -
Totaux LNH 2 0 0 0 6 - - - - -

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques par année[3]
Année Compétition PJ  B   A  Pts Pun Classement
1998 Championnat du monde junior 7 1 1 2 6 6e

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Parenté dans le sport[modifier | modifier le code]

Il est le cousin de Chris Chelios, joueur professionnel de hockey sur glace qui a joué 1 644 parties en LNH.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie de Nikos Tselios sur legndsofhockey.net
  2. (en) Statistiques de Nikos Tselios sur hockeydb.com
  3. (en) Statistiques de Nikos Tselios sur eliteprospects.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]