Nikolay Nenovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nikolay Nenovsky

Nikolay Nenovsky (en bulgare : Николай Неновски) né le 26 juillet 1963, est un économiste bulgare, spécialiste de la théorie monétaire et bancaire, de la macroéconomie, des économies en transition et de l'histoire de l'économie, actuellement professeur d’économie à l'université de Picardie Jules Verne à Amiens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikolay Nenovsky a fait ses études en économie à l’université de Moscou[1],“M. Lomonosov ” (1984-1989) et en économie et finance en France et Suisse (1990-1996). Il a obtenu son doctorat auprès de l’Institut d’économie de l’Académie bulgare des sciences (1995). Pendant la période 1988-1989, il travaille dans la commission du Comecon à Moscou. Il travaille également en tant que financier chez SOGENAL à Luxembourg 1994. À partir de 1997, il enseigne la théorie monétaire et la finance internationale à l’université d’Économie nationale et mondiale[2] de Sofia (Bulgarie), au département “ Finances et Comptabilité ”. Il est enseignant depuis 2000 à Laboratoire d’économie d’Orléans (LEO)[3], l’université d’Orléans, France. Il est chercheur associé à ICER (International Center for Economic Research))[4], à Turin depuis 2006. De 1996 à 2008 Nikolay Nenovsky est engagé à la Banque centrale de Bulgarie, au sein de laquelle après avoir été directeur du service de la recherche, il est membre du Conseil des Gouverneurs entre 2002 et 2008. Nikolay Nenovsky est aussi cofondateur de “ l’Association macroéconomique bulgare ” (2003) et de la Société bulgare « Friedrich Hayek » (2002). Il est le fils du professeur Neno Nenovsky (1934-2004), juriste bulgare et membre de la Cour constitutionnelle de Bulgarie. Depuis février 2010 il est professeur à l’université d’Orléans, Institute d’études avancées, Le STUDUIM[5]. Il est également membre du Cobden Partners, société de conseil basée en Angleterre[6].

Il travaille sur les problèmes de la la caisse d'émission monétaire]], currency board en Bulgarie, sur les régimes monétaires dans une perspective comparative, ainsi que sur les problèmes de la convergence et de la monnaie commune. Récemment, avec Patrick Villieu, il a publié un article où l'expansion de l'Union européenne est examinée dans la perspective d'un modèle d'assurance[7].

Nikolay Nenovsky écrit sur les questions de l'histoire monétaire et l'histoire de la pensée économique. En 2006, il publie une monographie consacrée à l'économiste français Albert Aftalion (1874-1956), né à Roussé, en Bulgarie.

Francophonie[modifier | modifier le code]

À partir de septembre 2012 Nikolay Nenovsky est professeur à l'université de Picardie Jules Verne, CRIISEA [2] à Amiens. Il est chercheur au Le STUDIUM, Orléans (mars 2010 - mars 2012) avec le projet "Repenser l'Europe: nouvelles solutions pour les nouveaux défis". Membre du conseil d’administration de l’IFAG (l’Institut de la francophonie pour l’administration et la gestion), Sofia depuis janvier 2009. Membre du comité de rédaction de Revue d’économie politique. Chercheur associé à LEO (Laboratoire d’économie d’Orléans) depuis 2002. Il a enseigné et été chercheur invité à Paris, Nice, Aix-en-Provence, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Poitiers et d'autres.


Livres[modifier | modifier le code]

  • Economic Discussions at the European Periphery. Bulgarian Economists During the Great Depression
  • Monetary order. Critics of monetary theory, Siela Edition (Soft and Publishing), 2007, Sofia, 240 pages.
  • Exchange rate Inflation: France and Bulgaria in the interwar period. The contribution of Albert Aftalion (1874-1956), Edition of Bulgarian National Bank, 2005, 70 pages, (en anglais, français et bulgare)
  • From Lev to Euro: Which is the Best Way? Scenarios for Bulgaria integration to EMU, (avec K. Hristov, B. Petrov), Siela Edition (Soft and Publishing), 2001, Sofia, 170 pages.
  • Free Money (the questions of economic theory), Edition of Bulgarian Academy of Sciences, Academic Publishing House “Marin Drinov”, 2001, Sofia, 220 pages.
  • The Demand for Money in Transitional economies, 1998, 270 pages, Sofia, Edition of Bulgarian Academy of Sciences, Academic Publishing House “Marin Drinov”.
  • Deposit Insurance around the World. Issues of Design and Implementation [3] MIT Press, Cambridge, Édité par: Aslı Demirgüç-Kunt, Edward J. Kane et Luc Laeven, 2008
  • Melting Boundaries: Institutional Transformation in the Wider Europe,[4] Editeurs: Kiichiro Yagi et Satoshi Mizobata, Publié par: Kyoto University Press et NUS Press SingaporeMars, 2008

Articles[modifier | modifier le code]

Nenovsky N., P. Villieu.(2011). «EU enlargement and monetary regimes from the insurance model perspective» Post-Communist Economies, 23 (4): 433-447; voir aussi: Ialnazov, D., N. Nenovsky.(2011)."A Game Theory Interpretation of the Post-Communist Evolution" Journal of Economic Issues, M.E. Sharpe, Inc., 45(1): 41-56.

Nenovsky N., K. Tochkov et C. Turcu (2011). «From Prosperity to Depression: Bulgaria and Romania (1996/97 – 2010) » William Davidson Institute Working Paper No 1018

Nenovsky, N. (2010). «EU Enlargement and Monetary Regimes from the Insurance Model Perspectives» William Davidson Working Paper No 997.

Nenovsky, N.,Lahiani, A. «Money Market Integration and Sovereign CDS Spreads Dynamics in the New EU States» William Davidson Working Paper No 1002

Nenovsky, N. (2010). «One History of Bulgarian Economic Thought since the Fall of Communism» Laboratoire d'Economie d'Orléans, Document de Recherche, n° 2010-26

Nenovsky N., D.Ialnazov. (2010).«The Evolution of Post-Communist Countries: An Interpretation from the Perspective of Cooperation » Laboratoire d'Economie d'Orléans, Document de Recherche, n° 2010-10

Nenovsky N, (2010).«Economic and Social Thoughts of Ivan Pososhkov (1652-1726)». International Center for Economic Research Working Paper, No 2

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

3-4 février 2011

  • Un nouveau visage de l’économie des Balkans et de l’Europe, CNRS d’Orléans, STUDIUM CONFERENCE[7]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :