Nikolaï Mordvinov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nikolaï Semionovitch Mordvinov
Николай Семёнович Мордвинов
Portrait du comte Mordvinov, par Alexandre Grigorievitch Varnek (1810-1820)
Portrait du comte Mordvinov, par Alexandre Grigorievitch Varnek (1810-1820)

Naissance 17 avril 1754
Pokrovskoïe dans le gouvernement de Novgorod
Décès 11 avril 1845 (à 90 ans)
Saint-Pétersbourg
Origine Russie
Allégeance Empire de Russie
Arme Naval Ensign of Russia.svg Marine
Grade Amiral
Années de service 17661838
Conflits Guerre russo-turque de 1787-1791
Commandement Georges le Victorieux
Distinctions Ordre de Saint-André Ordre de Saint-André
Ordre de Saint-Vladimir Ie classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de Sainte-Anne Ie classe Ordre de Sainte-Anne
Autres fonctions
  • Ministre de la Marine impériale de Russie
    * membre de l'Amirauté
    * membre du conseil d'Etat
    * membre de l'Académie des Sciences de Saint-Pétersbourg
    * membre de l'Académie russe
    * membre l'Assemblée législative
    * membre du Département d'État et de l'Économie
Famille Fils de l'amiral Semion Ivanovitch Mordinov et père d'Alexandre Nikolaïevitch Mordvinov

Le comte Nikolaï Semionovitch Mordvinov, en russe : Николай Семёнович Мордвинов, né le 17 avril 1754 à Pokrovskoïe, gouvernement de Novgorod, décédé le 30 mars 1845 à Saint-Pétersbourg est un homme politique russe qui fut amiral, économiste et membre du Conseil d'État (1810-1838).

Il fut aussi membre honoraire de l'Académie des Sciences de Saint-Pétersbourg (1826), de l'Académie russe et fonda la première Compagnie d'assurances incendie en Russie (1827)[1]. Ce fut l'un des penseurs politiques les plus réputés du règne d'Alexandre Ier qui fut associé aux réformes entreprises par Speranski, il le conseilla sur les moyens à employer afin d'améliorer l'économie nationale.

Le comte Mordvinov est le fils de l'amiral Semyon Ivanovitch Mordvinov, l'époux de Henriette Cobley et le père d'Alexandre Nikolaïevitch Mordvinov (1800-1858).

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikolaï Semionovitch Mordvinov étudie au corps naval des cadets et obtient son diplôme en 1768.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Mordvinov entame tôt une carrière militaire dans la Marine impériale. Comme son aîné, l'amiral Tchitchagov (1726-1809), il était anglophile. Pendant trois années (1774 à 1777), il sert à bord de différents navires anglais en Amérique du Nord britannique. Il accompagne l'amiral Tchichagov au cours d'une expédition navale entreprise en Méditerranée en 1783. En 1785, il sert dans la Flotte de la mer Noire et la Flotte de la mer Baltique. Toutefois, il se sent mal à l'aise avec le prince Potemkine et José De Ribas, car il ne partage pas leurs opinions concernant la gestion de la Marine impériale. Il prend sa retraite vers la fin des années 1780.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Sa carrière prend son essor sous le règne de Paul Ier. Le tsar partage avec Tchitchagov une grande aversion à l'encontre de Potemkine, ancien favori de sa mère, et rappelle Mordvinov en service actif avec le grade d'amiral. En 1801, il est nommé vice-président du Collège de l'Amirauté et membre permanent de l'Assemblée, En 1802, l'Amirauté prend le nom de ministère de la Marine. L'amiral en devient le premier ministre, mais trois mois plus tard il cède son poste à Pavel Tchitchagov (1767-1849).

Indépendant d'esprit et anglophile, Mordvinov devient la coqueluche de la société moscovite. En 1806, la noblesse de Moscou l'élit pour diriger un corps de volontaires afin de combattre Napoléon Ier. Il devient particulièrement populaire auprès des libéraux, qui admirent son courage dans ses oppositions au gouvernement, lorsque le besoin s'en fait sentir. Les deux poètes russes Kondrati Ryleïev et Alexandre Pouchkine lui dédièrent des poèmes enthousiastes.

Nikolaï Mordvinov jugeait le servage comme l'un des principaux obstacles à la réussite du développement économique de l'Empire de Russie. Il écrivit : « La liberté, la propriété et la justice sont les principales et seules sources de richesses ». Il préconisait la libre entreprise, les principes de la propriété privée et comme Vorontzov, la défense d'un tarif douanier protectionniste.

En 1810, Mordvinov est admis à l'Assemblée législative (créée le 30 mars 1801). De 1810 à 1812 et de 1816 à 1818, Alexandre Ier lui confie le Département d'État et de l'Économie. De 1823 à 1840, il occupe le poste de président de la Société économique libre (créée en 1765). Au cours de son mandat, Mordvinov expose en détail dans divers écrits l'importance de protéger l'industrie en Russie. Il conseille l'essor de l'industrie russe, le développement du ferroviaire, la création de banques privées, et la création d'un impôt sur les propriétés privées et le revenu.

En 1826, lors du procès des Décabristes, Nikolaï Mordvinov est le seul membre de la Cour pénale à se déclarer contre la peine capitale.

Décès[modifier | modifier le code]

Sépulture du comte Nikolaï Mordvinov

Nikolaï Semionovitch Mordvinov décéda le 30 mars 1845 à Saint-Pétersbourg et fut inhumé aux côtés de son père au cimetière Saint-Lazare du monastère Alexandre Nevsky.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. all-photo.ru

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) V.S. Ikonnikov, Граф Н.С. Мордвинов (Le comte N.S. Mordvinov), Saint-Pétersbourg, 1873

Liens externes[modifier | modifier le code]