Nikolaï Birilev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nikolaï Alexeïevitch Birilev
Николай Алексеевич Бирилёв
Image illustrative de l'article Nikolaï Birilev

Naissance 9 décembre 1829
Décès 5 juin 1882 (à 52 ans)
Saint-Pétersbourg
Origine Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Arme Marine
Grade Contre-amiral
Années de service 18451866
Conflits Guerre de Crimée
Commandement corvette Posadnik
Faits d'armes Défense du 3e bastion contre les multiples incursions de l'ennemi
Distinctions Ordre de St-Georges IVe classe Ordre de Saint-Georges
Ordre de Saint-Vladimir IVe classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Sainte-Anne IIe classe Ordre de Sainte-Anne

Nikolaï Alexeïevitch Birilev, ou Biriliov (en russe : Николай Алексеевич Бирилёв), né en 1829 dans le gouvernement de Tver et mort en 1882 à Saint-Pétersbourg, est un amiral russe.

Il prit part à la bataille de Sinop (30 novembre 1853), en Russie, et il fut reconnu comme l'un des héros de la défense de Sébastopol au cours de la Guerre de Crimée (1853-1856).

Famille[modifier | modifier le code]

Le 5 février 1865, dans l'église orthodoxe russe de Nice, Nikolaï Birilev épousa Maria Fiodorovna Tiouttcheva (décédée en 1872) (fille du grand poète russe Fiodor Tiouttchev 1803-1873).

Une fille naquit de cette union :

  • Maria Nikolaïevna Birilieva : (-1866)

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikolaï Birilev sortit diplômé du Corps naval des cadets en 1847[1].

De 1845 à 1855, Birilev servit dans la flotte de la mer Noire.

Le 30 novembre 1853, il participa à la bataille de Sinop.

Nikolaï Birilev prit part à la défense de Sébastopol du 9 septembre 1854 au 5 mai 1855, date où il fut grièvement blessé à la tête par une balle. Le commandement ordonna la défense du 3ème bastion contre les nombreuses incursions des troupes ennemies, au grade lieutenant (capitaine de vaisseau), il commanda les avant-postes. Dans la nuit du 21 septembre 1854, il fit prisonnier deux officiers et plusieurs soldats[1]. Le 11 mars 1855, à la tête de 750 chasseurs, le lieutenant réussit à se saisir d'une batterie de 10 canons. Pour son héroïque comportement lors de la défense de Sébastopol, il fut décoré de l'Ordre de Saint-Georges (4ème classe), de l'Ordre de Saint-Vladimir (4e classe avec épées) l'Ordre de Sainte-Anne (2e classe avec épées et la couronne impériale).

De 1859 à 1863 Nikolaï Birilev exerça le commandement sur la corvette Posadnik (Посадник), à bord de ce navire, il visita la Chine et le Japon.

Le 30 janvier 1866 décéda la fille de Birilev. Très affecté par cet évènement, il fut atteint de troubles mentaux probablement aggravés par sa blessure à la tête au cours du siège de Sébastopol. Il demeura dans cet état de démence jusqu'à son décès.

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Nikolaï Birilev décéda en 1882 à Saint-Pétersbourg, il fut inhumé au cimetière Novodievitchi aux côtés du poète Fiodor Ivanovitch Tiouttchev[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lieu portant son nom[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b www.hrono.info
  2. funeral-spb.ru

Sources[modifier | modifier le code]