Nikaia (fille d'Antipater)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nikaia.

Nikaia (en grec ancien Νικαία / Nikaia) est l'une des filles d'Antipater, régent de Macédoine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des négociations matrimoniales qui suivent la mort d'Alexandre le Grand, Nikaia est censée épouser Perdiccas mais celui-ci est assassiné en 321 av. J.-C. Les sources historiques sont peu claires au sujet du supposé mariage avec Perdiccas. Certaines indiquent que Perdiccas épouse Nikaia afin de ne pas froisser le régent de Macédoine pour la répudier aussitôt au profit de Cléopâtre, sœur d'Alexandre[1]. Eumène de Cardia aurait eu pour mission d’annoncer à cette dernière l’annulation du mariage avec Nikaia. D’autres mentionnent au contraire qu’Antipater refuse de marier sa fille à Perdiccas[2].

Elle épouse ensuite Lysimaque, roi de Thrace, avant que celui-ci se remarie avec Amastris (302), puis avec Arsinoé II (300) ; elle est la mère d'Agathoclès de Thrace, fils ainé de Lysimaque qu'il fait tuer en 284, d’Arsinoé Ire et d’Eurydice.

En hommage à sa défunte épouse, Lysimaque renomme en 301 la cité d'Antigonie de Bithynie en Nicée (aujourd'hui Iznik en Turquie).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [lire en ligne], XVIII, 23, 1-3 ; Photios, Bibliothèque, II, 92, 69 b.
  2. Justin, Abrégé des Histoires philippiques de Trogue Pompée [détail des éditions] [lire en ligne] XIII, 6, 4-7.