Nigel Lawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nigel Lawson

Description de l'image  Lord Nigel Lawson, right.jpg.
Nom de naissance Nigel Lawson, baron Lawson de Blaby
Naissance 11 mars 1932
Hampstead
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Profession Homme politique
Formation

Nigel Lawson, baron Lawson de Blaby, né à Hampstead le 11 mars 1932, est un homme politique britannique membre du Parti conservateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été secrétaire à l’Énergie (1981–1983) puis chancelier de l’Échiquier (1983–1989) dans le gouvernement de Margaret Thatcher, et a été l’un des artisans de sa politique de privatisation et de réforme fiscale. On lui a fait crédit de la baisse du chômage à partir de 1986, mais son échec à convaincre le gouvernement de faire entrer le Royaume-Uni dans le mécanisme de taux de change européen a associé une forte inflation à ses succès microéconomiques. Son opposition à la capitation (poll tax) et ses divergences sur la politique monétaire avec Alan Walters, conseiller économique de Thatcher, l’ont finalement poussé à démissionner en octobre 1989 ; la raison officielle de son départ, « passer plus de temps avec sa famille », est devenue une figure de style du discours politique dans le monde anglo-saxon.

Il a été membre du Parlement de 1974 à 1992 pour la circonscription de Blaby, dans le Leicestershire. Après avoir quitté les Communes en 1992, il a été fait pair à vie avec le titre de « baron Lawson de Blaby, de Newnham dans le comté de Northamptonshire ».

Dans son livre An Appeal to Reason: A Cool Look at Global Warming, il s'oppose à la thèse du réchauffement climatique anthropique.

Alors qu'il était europhile et qu'il s'était opposé à Margaret Thatcher à ce sujet, il se prononce en mai 2013 pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Cela devrait permettre selon lui de protéger la City, tandis que les gains économiques obtenus compenserait les pertes. Il avait déjà appelé à un démantèlement réfléchi de la zone euro[1],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • An Appeal to Reason: A Cool Look at Global Warming

Notes et références[modifier | modifier le code]