Nieuwe Republiek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Nieuwe Republiek de Vryheid
Drapeau de la Nieuwe Republiek de Vryheid

Nieuwe Republiek (« Nouvelle république » en Afrikaans) fut le nom d'une petite et éphémère république boer du XIXe siècle situé dans l'actuelle Afrique du Sud. Elle se situait au nord-est du pays autour de la ville de Vryheid qui en était la capitale.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle fut fondée par des mercenaires boers qui avaient aidé Dinuzulu à s'emparer du trône zoulou en échange de terres sur les rives de la rivière Mfolozi.

La république boer fut auto-proclamée le 5 août 1884 et la ville de Vryheid fondée le 23 septembre 1884. Les zoulous furent expulsés de leurs terres. Les britanniques ne reconnurent le nouvel État que le 22 octobre 1886.

Le royaume zoulou au Nord de la rivière Tugela fut annexé par le britanniques un an plus tard en 1887, ce qui fragilisa un peu plus la sécurité de la Nieuwe Republiek, présidé par Lucas Meijer.

À sa demande, la Nieuwe Republiek fut incorporée le 20 juillet 1888 dans la république sud-africaine du Transvaal tout en jouissant d'une autonomie considérable.

La deuxième Guerre des Boers entraine l'ancienne république dans le conflit, les britanniques n'hésitant pas à pousser les zoulous à se révolter contre les boers. Malgré la victoire de ces dernier à Schurweberg, près de Vrijheid, l'ancienne Nieuwe Republiek fut incorporé à la province du Natal après la guerre.

La ville de Vryheid comptait alors 2 287 habitants dont 1 344 blancs.

Sources[modifier | modifier le code]