Niellim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niellim
Lūà
Pays Tchad
Région Sud-Ouest
Nombre de locuteurs 5 160 (en 1993)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 nie
IETF nie

Le niellim est une langue nigéro-congolaise de la branche des langues oubanguiennes parlée au Tchad, sur les bords du Chari, au Nord-Ouest de Sarh[2].

La plupart des Niellim habitent en ville, à Sarh et à Ndjamena.

Classification[modifier | modifier le code]

Le niellim fait partie des langues bua. Ce groupe est rattaché aux langues adamawa, elles-mêmes classées dans la branche adamawa-oubanguienne des langues nigéro-congolaises.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le niellim est une langue tonale qui possède trois tons simples, haut moyen et bas et des tons modulés[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. Boyeldieu, 1977, p. 163.
  3. Boyeldieu, 1977, pp. 180-181.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Boyeldieu, Pascal, Esquisse phonologique du lua (« niellim ») de Niou (Moyen-Chari), dans Études phonologiques tchadiennes (Jean-Pierre Caprile, Éd.), pp. 163-185, Paris, SELAF, 1977, ISBN 2-85297-019-8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]