Nicomède Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicomède.
Nicomède Ier
Titre
Roi de Bithynie
280/278250/243 av. J.-C.
Prédécesseur Zipoétès Ier
Successeur Zélas
Biographie
Père Zipoétès Ier
Conjoint Ditizel, Etazeta
Enfant(s) Zélas, Zipoétès III

Nicomède Ier devient roi de Bithynie aux alentours de 280/278 av. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils et successeur de Zipoétès Ier qui avait pris le titre de roi en 297 av. J.-C. Il commence son règne en faisant tuer trois de ses frères.

Afin de résister aux rois séleucides ou de lutter contre l'un de ses frères, Zipoétès II, il appelle à son secours les Celtes, dont les bandes ravagent à cette époque la Grèce et l'Asie Mineure. Ceux-ci, dénommés alors des Galates, sont dirigés au sud du territoire, avant d'être battus et fixés en Galatie.

Nicomède Ier est le fondateur en 264 av. J.-C. d'une nouvelle capitale, Nicomédie (aujourd'hui Izmit), à partir de laquelle il tente avec succès une hellénisation de son royaume. La date de la fin de son règne est mal connue elle aussi, sans doute aux alentours de 250/243 av. J.-C.

Avant de mourir, Nicomède désigne comme successeur Zipoétès III, un des fils né de sa seconde union avec une certaine Etazeta, au détriment de son aîné, Zélas, né d'une précédente union avec Ditizel. Zipoétés III étant encore très jeune, il choist comme régents Ptolémée et Antigone et met ses enfants sous la protection des habitants des cités de Byzance, Héraclée et Cios[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Memnon d'Héraclée, fragment 14 du livre XIII dans la « Bibliothèque de Photios ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique 323-30 av. J.-C., Paris, Seuil, coll. « Points Histoire »,‎ 2003 (ISBN 202060387X).