Nicole Kiil-Nielsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Kiil-Nielsen
Intervention en plénière, à Strasbourg
Intervention en plénière, à Strasbourg
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
Élection 7 juin 2009
Législature VIIe
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Larchamp, Mayenne
Nationalité Française
Parti politique Les Verts
Europe Écologie Les Verts
Diplômé de Université de Rennes
Profession Conseillère principale d'éducation

Nicole Kiil-Nielsen, née le à Larchamp (Mayenne), est une femme politique française. Elle est élue députée européenne des Verts lors des élections européennes de 2009, et est membre d'Europe Écologie Les Verts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militante féministe et anti-nucléaire depuis la fin des années 1960, elle a débuté son engagement politique avec le combat pour les droits des  femmes, pour le droit à disposer de son corps en militant au Mouvement pour la libération de l'avortement et la contraception (MLAC), ainsi que dans de nombreux mouvements de solidarité internationale. Nicole Kiil-Nielsen est à l'origine proche de la LCR. Les Verts est pour autant le premier, et seul, parti auquel elle adhère, dès la fin des années 1980. Elle soutient alors l'ancrage à gauche du parti. Lors des élections municipales de 2001 à Rennes, elle obtient son premier mandat électif en étant élue sur la liste d'union de la Gauche menée par Edmond Hervé.

Lors des élections municipales de 2008, les Verts de Rennes choisissent de présenter au premier tour une liste autonome, « Rennes verte et solidaire ». Menée par Nicole Kiil-Nielsen, la liste recueille 8,93 % des suffrages exprimés[1]. La liste d'union de la Gauche menée par Daniel Delaveau refuse la fusion entre les deux tours, privant les Verts de toute représentation au Conseil municipal de Rennes.

À l'occasion des élections européennes de 2009, elle figure en deuxième place sur la liste écologiste menée par Yannick Jadot dans la circonscription Ouest (région Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes). Grâce au score de 16,64 % des voix obtenu par la liste, elle est élue députée européenne le et a fait part de son souhait d'abandonner son poste de conseillère principale d'éducation au lycée Émile-Zola de Rennes[2].

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Député européen
  • Depuis le 7 juin 2009 : députée européenne de la circonscription Ouest de la France. Elle est membre de la Commission AFET (affaires étrangères), de la Commission FEMM (droits des femmes et égalité des genres) et de la Sous-Commission DROI ( droits humains). Au parlement européen, elle a poursuivi son engagement en faveur de la cause palestinienne en étant membre de la délégation UE/Conseil législatif palestinien.
Conseiller municipal
  • 18 mars 2001 - 16 mars 2008 : adjointe au maire de Rennes (Ille-et-Vilaine) en charge de la coopération décentralisée

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]