Nicolas de Pigage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas de Pigage

Nicolas de Pigage (né le 3 août 1723 à Lunéville - mort le 30 juillet 1796 à Schwetzingen) était un architecte lorrain actif en Allemagne.

Fils d'un tailleur de pierres, Pigage entreprit tout d'abord des études à l'École Militaire de Paris (1743) puis, un an plus tard, il entra à l'Académie royale d'architecture, où il fut l'élève de Jacques-François Blondel.

L'électeur palatin Charles Théodore de Bavière le fit venir en sa cour de Mannheim et fit de lui son Architecte en chef (Oberbaudirektor) en 1752.
C'est sous la direction de Pigage que fut construit le château de Benrath (1755-1773). Pendant les travaux, Pigage fut nommé Directeur des jardins de la Cour palatine (1762). Il œuvra également à la construction de la Résidence de Mannheim, à celle du théâtre du château de Schwetzingen, à la folie de la "mosquée" (1779-96) dans le parc de ce dernier château. Il éleva l'aile ouest du château de Mannheim.
On lui doit également les plans de la Porte Charles à Heidelberg, de la Porte de Spire à Frankenthal, ainsi que ceux du manoir de Pflege Schönau.

À Mannheim, il habita pendant une dizaine d'années dans un "palais" construit vers 1770 d'après ses plans (situé dans le "carré" B1 de la ville, il fut habité par Friedrich Hecker et sa famille entre 1840 et 1848, avant d'être détruit par un bombardement lors de la Seconde Guerre mondiale).

Pigage collabora également avec un autre architecte, Franz Wilhelm Rabaliatti (1716-1782), avec lequel il fut quelquefois en concurrence.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans Leopold Zollner, "Nicolas de Pigage. Sein Leben und Werk", dans Badische Heimat, t. 4, 1975, p. 115-127.
  • Nicolas de Pigage 1723 - 1796. Architekt des Kurfürsten Carl Theodor, catalogue de l'exposition de Düsseldorf et Mannheim, Cologne, 1996.

Sur les autres projets Wikimedia :