Nicolas de Haguenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le retable d'Issenheim dans la partie sculptée de sa configuration ouverte.

Nicolas de Haguenau (né Niklas Zimmerlin en 1445/1460 à Haguenau, mort en 1538) (également connu sous les noms de Niclas Hagenauer, Niklaus Hagenauer, Niclas Hagnower, Niklaus Hagnower, Niclas von Hagenau) est un sculpteur du gothique tardif, notable particulièrement par la partie sculptée du retable d'Issenheim.

Biographie et œuvres[modifier | modifier le code]

Le détail de la vie de Nicolas de Haguenau est peu connu : il est repéré en 1493 (jusqu'en 1526[1]) comme citoyen de Strasbourg et a deux frères, Veit (Guy) et Paul, qui l'auraient aidé dans son travail, dans cette ville, en 1500, pour le maître-autel de la cathédrale de Strasbourg, dont il ne reste que des vestiges ; à Colmar pour la partie centrale des sculptures du sanctuaire[2]) du retable d'Issenheim (en 1500-1505), dont les peintures des volets et des panneaux centraux sont de Matthias Grünewald effectués vers 1510/1515 (dont les dessins sont probablement de Martin Schongauer).

Outre ces réalisations on connaît de lui[1] :

  • des vestiges datant de 1493-1494 du tombeau de l'évêque de Strasbourg Albrecht von Pfalz-Morbach, chapelle de la Vierge, collégiale de Saverne.
  • La Déploration du Christ d'une prédelle, collège Saint-Étienne de Strasbourg.
  • Deux bustes de donateurs accoudés[3], vers 1500, conservés au musée de l'Œuvre Notre-Dame, Strasbourg[4]
  • un Saint Antoine ermite de 1500, conservé au musée de New York, The Cloisters.
  • Partie de La Crucifixion, église Saint-Georges de Sélestat (attribution probable).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice de l'Encyclopédia Universalis
  2. Piero Bianconi, L'opera completa di Grünewald, Rizzoli, Milan, 1972
  3. Style particulier de Nicolas Gerhaert de Leyde
  4. a, b, c et d Cécile Dupeux, Musée de l'Œuvre Notre-Dame (Strasbourg, France), Musées de Strasbourg, 1999, p. 68-70 (ISBN 2866562232)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Beyer, « Hagenauer Nicolaus (ou Nicolas de Haguenau) », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 14, p. 1376
  • Roland Recht, Sylvie Colinart, Les Sculptures de Nicolas de Haguenau : le retable d'Issenheim avant Grünewald, musée Unterlinden, Colmar, 1987.
  • Roland Recht, Nicolas de Leyde et la sculpture à Strasbourg (1460-1525), Presses universitaires de Strasbourg, 1987.
  • (en) Peter Barnet et Nancy Wu, The Cloisters Medieval Art and Architecture 2005, New York, The Metropolitan Museum of Art, Yale University Press, New Haven et Londres
  • (de) Max Seidel, Der Isenheimer Altar von Mathis Grünewald, 1990, Stuttgart et Zurich, Belser Verlag
  • (de) Axel Schenck, Künstlerlexikon, 1973, Rowohlt Taschenbuch Verlag GmbH, Reinbek bei Hambur

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :