Nicolas Rémy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Rémy, né vers 1525-30 et décédé en avril 1612, est un avocat, procureur général, historien, diplomate et auteur lorrain de la fin du XVIe siècle. Né à Charmes d'un père, Gérard Remy, prévot de Charmes et d'une mère, Claudon Thommassin, issue d'une famille au service de la prévoté de Charmes. Il étudie à Paris, Toulouse et devient professeur de littérature et de jurisprudence, puis lieutenant général au bailliage des Vosges le 15 mars 1570 à la place d'un de ses oncles maternels, François Mittat. Secrétaire ordinaire le 4 novembre 1575, échevin de Nancy en 1576. Anobli par lettre du grand-duc Charles III de Lorraine le 9 aout 1583, vérifiées le 6 mars 1584. Membre du conseil privé le 1er aout 1589 et procureur général le 24 aout 1591.

Il est connu pour son ouvrage sur les démons, sorciers et sorcières Démonolâtrie de 1592[1].

Entre 1591 et 1606, il condamne plusieurs centaines de personnes au bûcher pour satanisme[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Laurent Martino, Histoire chronologique de la Lorraine : Des premiers Celtes à nos jours, Éditions Place Stanislas,‎ 2009 (ISBN 978-2-35578-0387), p. 108